LE CHIFFRE DE LA SEMAINE : 3000

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

C'est le nombre de cadres étrangers travaillant en France qui pourraient bénéficier des mesures fiscales que le Gouvernement va intégrer dans le projet de Loi de finances rectificative pour 2003, qui devrait être présenté le 19 novembre. Le but ? Améliorer l'attractivité de la France et attirer plus de sièges de groupes étrangers. Au cours de leurs trois premières années d'installation, les impatriés profiteraient de l'exonération de l'impôt sur le revenu de leur indemnité d'expatriation, qui peut représenter plus de 50 % de leur salaire. Cet allègement fiscal coûterait 80 millions d'euros à l'Etat.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte