Le chef de l'Etat prône la négociation. L'activité industrielle de nouveau en repli. Les ventes d'automobiles progressent. Les compagnies aériennes européennes tentent de sortir de la crise...

Partager

Le chef de l'Etat prône la négociation. Dans son traditionnel discours du 14 juillet, Jacques Chirac affiche son volontarisme pour que la France "s'adapte au monde", il veut continuer dans la voie des réformes, mais en donnant la priorité au dialogue social, notent tous vos quotidiens. Le chômage reste la principale préoccupation du gouvernement. Après les retraites, l'assurance maladie sera le grand chantier, mais le Président de la République souhaite également un assouplissement du pacte européen de stabilité, afin de pouvoir poursuivre la décrue fiscale.

L'activité industrielle de nouveau en repli. La production industrielle a chuté de 1,4 % en mai, en données corrigées des variations saisonnières, souligne Les Echos. Le grand nombre de jours fériés n'explique qu'en partie ces mauvais résultats. A part dans l'automobile, tous les grands postes sont en recul dans les biens de consommation. La production de biens d'équipement est en baisse depuis quatre mois, ce qui trahi la faiblesse de l'investissement industriel. Les espoirs de reprise semblent bien ténus d'ici à la fin de l'année.

Les ventes d'automobiles progressent. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de près de 3 % par rapport au mois de juin 2002, rapportent Les Echos et La Tribune. Après un début d'année plutôt morose, le Royaume-Uni, l'Espagne mais aussi la France et les pays du Nord tirent le marché, tandis que l'Italie et surtout l'Allemagne ne sortent pas du marasme. Sur les six derniers mois, presque tous les constructeurs automobiles ont reculé à l'exception des groupes asiatiques.

Les compagnies aériennes européennes tentent de sortir de la crise. Les cabines des transporteurs européens bruissent de rumeurs, alliances entre Lufthansa et swiss, entre KLM et Air France, souvent démenties. Dans un entretien aux Echos, Francesco Mengozzi, administrateur délégué d'Alitalia, s'exprime sur la déconfiture du transport aérien. Il insiste sur la privatisation de la compagnie transalpine et sur la nécéssaire intégration industrielle avec Air France.

L'OMC donne raison à l'Europe sur l'acier. L'Organisation mondiale du commerce a condamné les surtaxes américaines sur les produits sidérurgiques instaurées par l'administration Bush il y un peu plus d'un an, indique La Tribune. Elle engage les Etats-Unis, dont le représentant a fait appel, à abolir ses mesures protectionnistes, faussant le marché de l'acier, et étant dénoncées jusque dans les milieux industriels et libéraux américains.

SNPE dans la tourmente. Le groupe chimique français serait en négociation avec un fonds d'investissement pour trouver un partenaire dans le secteur des explosifs civils, révèle La Tribune. Le projet de Jacques Loppion, le PDG, d'adosser l'ensemble du pôle chimie à un groupe industriel ou financier est donc resté sans suite. Ce rapprochement de l'une des filiales les plus rentables de l'entreprise, ou il resterait néanmoins majoritaire, permettra au groupe public de trouver de l'argent frais pour développer l'activité chimie fine.

HP veut concurrencer IBM. Le groupe informatique américain, qui vient de digérer son compatriote Compaq, souhaite mettre à mal la suprématie d'IBM dans les services informatiques, relève La Tribune. Avec 2,4 % du marché mondial, derrière EDS à 3,9 % et Big Blue à 7,5 %, l'entreprise présidée par Carly Fiorina est encore loin du leader mondial, mais elle se positionne sur de gros contrat d'infogérance et est à l'affût des éditeurs de logiciels.

BAE lorgne de l'autre côté de l'atlantique. Le Financial Times revient sur la stratégie du spécialiste britannique de l'aéronautique militaire. Pour accéder aux énormes contrat du pentagone, ainsi qu'à certaines technologies américaines sensibles, le groupe anglais de défense cherche à s'adosser à un partenaire industriel aux Etats-Unis. Même s'il coopère déjà à des programmes comme celui du chasseur F-35 avec Lockeed-Martin et Northrop Grumman.

Didier RAGU

A demain

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS