Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Le chaudronnier VMI lance une base de production à bas coût sur la zone franche de Tanger

, , , ,

Publié le

Créé cet automne dans la Tanger Free Zone (TFZ) par deux sociétés françaises, le chaudronnier VMI veut travailler pour le compte de clients européens notamment d'Areva. La jeune entreprise compte créer 80 emplois d'ici 2018 en ciblant d'autres secteurs comme ceux du gaz ou de l'eau.

Le chaudronnier VMI lance une base de production à bas coût sur la zone franche de Tanger
La création de l'entreprise marocaine a été initié par deux entreprises françaises Id Carré et CSTI

Alliance française au Maroc. Deux entreprises du sud de la France ont décidé l'an dernier de créer une usine de chaudronnerie au Maroc pour en faire une base de production à bas coûts. C'est chose faite avec Value added Metal Industry (VMI) située dans la zone franche de Tanger.

Ces deux sociétés sont pour la première, ID Carré, créée en 2012, spécialisée en ingénierie. La seconde, CSTI Industrie, localisée à Peyrolles en Provence conçoit et réalise depuis 30 ans, des équipements mécano-soudés, de la tuyauterie, des machines spéciales pour les domaines de l'énergie, de l'automobile de la chimie et du ferroviaire.

"L'idée est de fusionner notre savoir-faire. ID Carré et CSTI proposent la réalisation de projets soit dans le cadre d’une fabrication selon plan ou dans le cadre d’une prestation complète en intégrant les études", indique à L'Usine Nouvelle, Emeric Didier, chef de projet et co-fondateur de Id Carré.

capacité de levage de 10 tonnes

La société tangeroise VMI qui a démarré au 1er août 2015, dispose d'un site en location bail de 3 ans renouvelable et occupe une superficie de 800 m² avec une extension possible à 1200 m². L'usine dispose d'une capacité de levage de 10 tonnes avec une  hauteur sous crochet de 6 mètres. Les objectifs sont vite fixés.

"Dès le démarrage, nous avons recruté une douzaine de personnes dont 5 chaudronniers et 5 soudeurs. Notre objectif est d'arriver à créer 80 emplois en l'espace de trois ans" note Emeric Didier.

Sur TFZ, l'activité de VMI consiste à proposer la réalisation de pièces chaudronnées, des tuyauteries ou des ensembles complets pour les industriels du nucléaire, ceux des hydrocarbures, la pétrochimie ou encore les énergies renouvelables.

Le site de chaudronnerie met en œuvre depuis cet automne, des tôles, tubes et profilés pour le compte de son principal client Areva. Veolia et Engie sont également dans le viseur du groupe. VMI se fournit en matière première essentiellement en Europe. L'investissement total est de 600 000 euros en fonds propres.

"Les taux de crédits qu'on nous propose au Maroc sont élevés. Nous sommes à la recherche de taux plus compétitifs de l'ordre de 2% à 2,5%" lance Emeric Didier.

"Profitant de l'opportunité du prêt de 100 millions d'euros de la Berd pour soutenir les PME marocaines notamment celles installées dans les zones offshore et tournées vers l'exportation, nous avons contacté la Banque Centrale Populaire (BCP) pour espérer bénéficier de taux préférentiels" ajoute Emeric Didier.

Dans cette attente, VMI intensifie son programme de formation à Tanger et compte se positionner sur les appels d'offres pour décrocher de nouveaux contrats.

Pour rappel, ID² et CSTI disposent de deux sites, le premier d'ingénierie et le second de chaudronnerie, tous deux basés à Peyrolles en Provence dans le sud de la France.

N.D.

 

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle