Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le chaudronnier SDMS passe dans le giron du CIC

,

Publié le

Capital


SDMS, fabricant de pièces de chaudronnerie et d'enceintes à vide en métaux nobles à Saint-Romans (Isère), vient de céder les trois quarts de son capital, à l'issue d'un LBO, au groupe CIC Banque de Vizille. L'ancien président, Philippe Monneau, reste présent au capital.

Créée en 1962, l'entreprise emploie aujourd'hui 120 salariés. Elle est leader sur le marché français de la chaudronnerie à forte valeur ajoutée avec 13 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2005 et probablement 15 millions d'euros cette année. La PMI délaisse systématiquement les applications classiques et la production en série pour la réalisation de pièces mécano soudées à base de métaux nobles, d'aciers inoxydables et d'alliages (nickel, aluminium, titane) : enceintes destinées à tester le vide, conteneurs pour produits radioactifs, citernes de transport d'effluents liquides, etc. Elle livre des ensembles clés-en-main intégrant des équipements électriques et électroniques à des clients prestigieux (CEA, Areva, EDF, CNRS...) appartenant à des secteurs comme le nucléaire, la recherche et le spatial.

De notre correspondant en Rhône-Alpes, Michel Quéruel

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus