Le Charles de Gaulle victime d’une nouvelle avarie

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le Charles de Gaulle victime d’une nouvelle avarie

Le porte-avions Charles de Gaulle a raté son départ pour sa mission dans l’océan Indien. Suite à une nouvelle avarie technique, le fleuron de la marine nationale est immobilisé pour plusieurs semaines, le temps d’être réparé.

Le porte-avions nucléaire a en effet été victime d’un problème d’isolement électrique sur l’armoire de contrôle de soupape de sécurité du circuit de propulsion arrière. Pour procéder au changement de soupape, la marine doit arrêter totalement le système propulsif et donc immobiliser le navire.

Le Charles de Gaulle n’en est pas à ses premières difficultés. Depuis son lancement en 1994, il a rencontré bon nombre d’avaries, dont la plus connue reste celle de rupture d’une pale d’hélice bâbord en Guadeloupe qui l’avait contraint en 2000 à regagner son port d’attache de Toulon.

Ce nouveau problème intervient au moment où il devait partir pour une mission de lutte contre la piraterie et le terrorisme. Il pourrait aussi remettre en cause la construction d’un second porte-avions, vu pourtant comme une évidence opérationnelle et politique par le président de la République, Nicolas Sarkozy. La décision de le construire doit intervenir en 2011.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS