Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Energie

Le charbon chinois a ralenti le réchauffement climatique

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

C'est un constat pour le moins paradoxal. Une étude fino-américaine montre que les émissions de soufre dues au charbon chinois ont freiné l'effet de serre.

Le charbon chinois a ralenti le réchauffement climatique © Lhoon - Flickr - C.C.

Le résultat de cette étude a été publiée dans la prestigieuse revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS). Et il en ressort donc que l'utilisation massif du charbon chinois a freiné l'accroissement de l'effet de serre sur la dernière décennie.

Selon le professeur Robert Kaufmann, de l'Université de Boston, le soufre émis lors de la combustion bloque en partie le rayonnement solaire. Ainsi, même si le taux de CO2 s'accroit, son effet est compensé par un rayonnement amoindri.

Entre 2003 et 2007, la consommation mondiale de charbon a augmenté de 26%. La Chine compte pour environ les trois quarts de cette augmentation. Depuis que le pays prend des mesures pour assainir les émissions de ses centrales à charbon, il y a un accroissement des températures, particulièrement notable en 2009 et 2010.

Le danger du souffre

Selon le professeur Kaufman, le même phénomène est survenu au lendemain de la seconde guerre mondiale. L'explosion de la consommation de gaz ne s'est pas traduite immédiatement par un accroissement massif de l'effet de serre. C'est seulement à partir des années 70 que le réchauffement a débuté alors que les pays industrialisés ont pris des mesures environnementales.

De là à penser que le souffre a un effet bénéfique sur le climat, il y a un pas qu'il ne faut surtout pas franchir !  L'accumulation de soufre dans l'atmosphère représente un danger, rappelle les auteurs de l'étude. Ce composé est à l'origine de pluies acides et des troubles respiratoires pour les populations.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

07/07/2011 - 16h33 -

Je fais donc, spécialement pour vous être agréable, un copier-coller de ma prose sur un autre site.
@chria
Cher ami, je ne suis payé par personne (dommage pour mon compte en banque!...). Comme tous les journaux publient le même communiqué, je fais donc à chaque fois les mêmes réponses. Normal, non? Aucune publication ne prend la peine d'analyser ce qui est dit, tous recopient les mêmes absurdités… ce qui est quand même agaçant….On entend toujours le même discours. Quant aux publications qui sont « Giecquement incorrectes », j’en ai consulté pas mal, et, curieusement, aucun journal, aucun site n’en parle. Vous voulez une liste non exhaustive ? Pas de problème, j’ai tout ce qu’il faut pour cela. Et je vous mets au défi de prouver que ce que j’écris est faux, même si cela pose problème aux carbocentristes radicaux, dont vous faites à l‘évidence partie….C’est un peu facile de nier ce qui vous dérange, mais, si ma prose vous gêne, sachez que j’en suis ravi.
Répondre au commentaire
Nom profil

07/07/2011 - 14h31 -

Ahah jibepe vous êtes toujours aussi comique. Vous pourriez aussi remonter au temps des romains.
On attend tous avec impatience votre prochaine publication.
Répondre au commentaire
Nom profil

07/07/2011 - 12h30 -

Ouf ! Merci, mon Dieu !... Le dogme du Réchauffement Climatique Anthropique (RCA) est sauvé par cette étude remarquable, qui explique pourquoi la température moyenne globale est stable depuis 1999, malgré la croissance continue du taux de CO2 troposphérique !....Il était temps, car le RCA devenait de moins en moins crédible au fil des ans….Au fait, comment se fait-il que nos suies de charbon sur la période de réchauffement 1910-1940 n’aient généré aucun refroidissement ? Peut—être que, depuis cette époque, les suies de charbon ont adopté un comportement différent, « Giecquement correct » ?

Je suis par ailleurs fort étonné par l’affirmation d’accroissement notable de la TMAG (température moyenne annuelle globale) en 2009 et 2010 : c’est complètement faux, car la TMAG est stable depuis 1999. En 2010, il y a eu un petit pic de TMAG, dû à El Nino, mais la contre-réaction La Nina a compensé cette montée, et donc la TMAG 2010 est restée identique à celles des années précédentes.
Il suffit de voir les courbes sur : http://www.woodfortrees.org/plot/hadcrut3vgl/from:1998/offset:-0.15/plot/gistemp/from:1998/offset:-0.24/plot/uah/from:1998/plot/rss/from:1998
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle