Le champagne ne bulle plus

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Mauvaise nouvelle pour les caves champenoises. Les ventes du plus fameux des vins pétillants ont diminué de 1,8 % à 301,9 millions de bouteilles en 2018, atteignant leur plus bas niveau depuis 2004. La France et le Royaume-Uni, qui représentent 60 % du marché, affichent une consommation en baisse de 4 % en volume et de 2 % en chiffre d’affaires. Si le champagne garde une image de luxe, son tarif élevé le rend moins séduisant aux yeux de la jeune génération qui lui préfère ses concurrents italiens et espagnols. Seule consolation : la stratégie d’exportation des grandes maisons, au premier rang desquelles Moët & Chandon, propriété de LVMH, et Mumm, détenu par Pernod Ricard, demeure payante. Les ventes ont progressé de 2,7 % en volume aux États-Unis, premier marché[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte