Le chambardement à la tête de VW inquiète les syndicats

HAMBOURG (Reuters) - Les représentants du personnel de Volkswagen s'inquiètent de l'empressement du groupe à réorganiser sa structure de direction, ont dit des sources à Reuters jeudi.
Le chambardement à la tête de VW inquiète les syndicats
Les représentants du personnel de Volkswagen s'inquiètent de l'empressement du groupe à réorganiser sa structure de direction, ont dit des sources à Reuters jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Hannibal Hanschke

Dans ce qui s'annonce comme le plus grand chambardement à la tête du géant automobile allemand depuis 10 ans, le conseil de surveillance doit entériner jeudi le départ du président du directoire Matthias Müller et son remplacement par Herbert Diess, le patron de la marque VW qui a braqué les syndicats à plusieurs reprises avec sa politique de réduction des coûts.

Le constructeur a publié mardi un communiqué laconique pour signifier la fin du règne de Matthias Müller, qui avait pris ses fonctions en septembre 2015, une semaine après le début du "Dieselgate" - le scandale des émissions polluantes des moteurs diesel qui a plongé VW dans la plus grave crise de son histoire.

D'autres départs devraient être annoncés ainsi qu'un regroupement des 12 marques du groupe en quatre catégories : les marques "super premium" (Porsche, Bentley, Lamborghini et Bugatti), Audi qui serait l'unique marque de la catégorie "Premium" avec son président Rupert Stadler confirmé à son poste, la catégorie "volumes" avec VW, Skoda et Seat et une division "véhicules commerciaux" qui réunirait les camions MAN et Scania ainsi que les utilitaires de VW.

Le conseil de surveillance, qui s'est réuni jeudi à partir de 14h00 GMT, devait aussi débattre d'une possible mise en Bourse de l'activité de poids lourds.

Le groupe a annoncé qu'il tiendrait une conférence de presse vendredi à 08h30 GMT.

Les efforts de Volkswagen pour se réformer ont souvent été mis en échec par les syndicats qui occupent la moitié des sièges au conseil de surveillance et par le Land de Basse-Saxe, fort de ses 20% des droits de vote du groupe.

"Personne n'en a rien su", a dit une source d'une des principales marques de VW à Reuters au sujet de l'annonce surprise de mardi. "Ce qui est en train de se passer est une pure folie."

"La manière dont des changements d'une telle magnitude ont été communiqués en interne est plus que discutable", a déploré une source proche du conseil de surveillance.

Selon des sources proches de VW, les familles Porsche et Piëch qui contrôlent le groupe et le Land de Basse-Saxe ont décidé de faire l'annonce mardi de peur de fuites dans la presse.

Pour la même raison, la réunion du conseil de surveillance prévue vendredi a été avancée d'un jour, ont-elles ajouté.

Le quotidien financier Handelsblatt a rapporté jeudi que l'attitude du conseil de surveillance avait fortement irrité le directeur financier Frank Witter, au point qu'il n'excluait pas de démissionner.

Aucun commentaire n'a pu être obtenu auprès de l'intéressé et du groupe.

A la Bourse de Francfort, l'action Volkswagen progresse de 1,77% à 176,22 euros vers 14h55 GMT, l'une des meilleures performance de l'indice Dax-30 qui gagne 1% à ce stade.

(Jan Schwartz, Véronique Tison pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS