Technos et Innovations

"Le centre national du design ne sera pas un guichet de financement"

Aurélie Barbaux

Publié le

Entretien Éric Besson, ministre de l’Industrie, a annoncé le 9 janvier la création d'un centre national du design en France. Il sera doté d'un million d'euros en 2012. Il aura donc fallu à Anne-Marie Boutin près de 30 ans, depuis la création en 1983 de l’Agence pour la promotion de la création industrielle (APCI) qu’elle dirige, pour arriver à ses fins.

Le centre national du design ne sera pas un guichet de financement © Jean-Louis Salque - L'Usine Nouvelle

L'Usine Nouvelle - À quoi ressemblera le nouveau centre national du design (CND) ?
Anne-Marie Boutin - On nous demande de faire beaucoup avec un million d’euros. D’autant que rien n’est fixé pour la suite. L’idée est de s’inspirer des centres danois ou anglais ou coréen. Mais ces derniers ont des mètres carrés et beaucoup d’argent. Le CND, lui, n’a pas encore de locaux, et nous ne pensons pas déménager en 2012. En revanche, nous allons multiplier les espaces collaboratifs. L’idée étant d’adapter une démarche de design à la conception même du CND, en impliquant toutes les cibles : entreprises, designers, écoles, collectivités… D’ailleurs CND, ou "CND by APCI", comme l’appellent déjà nos collègues britanniques, n’est peut-être pas un nom définitif.

Que va faire concrètement le CND ?
La principale mission est de rendre visible ce qui existe en matière de design en France. Mais pas question de repartir de zéro. Nous nous appuierons sur le travail de l’APCI, qui pilote l’Observeur du design, édite le guide Panorama et assure déjà la promotion du design français à l’international. Nous allons monter de nouveaux partenariats.

Mais il faut bien comprendre que le CND ne sera pas un guichet de financement pour les initiatives de proportion du design en France. Le million d’euros de budget n’est déjà que la moitié dont le CND aura besoin pour fonctionner. Comme pour l’APCI, dont le budget était d’un million d’euros, mais qui ne recevait que 300 000 euros de subventions du ministère pour financer certaines de ses services, nous allons devoir trouver nos propres ressources. Et comme rien n’est écrit pour l'après-2012, nous allons fonctionner sans embaucher pour l’instant. Mais à terme, il faudra au moins un directeur général au CND. Le centre n’a toutefois pas vocation à devenir une grosse structure.

Êtes-vous également concerné par les actions design dans les pôles de compétitivité et le référentiel prévus dans le plan design annoncé par le ministre ?
L’APCI est déjà présente dans les pôles transport et mobilité notamment, et sera certainement impliquée en tant que centre de ressources. Quant au référentiel, c’est effectivement une demande des acteurs. Il y a déjà eu des tentatives de référentiel des compétences, comme le projet OPQDI (Office professionnel de qualification des designers industriels) n’a pas abouti. La profession n’était pas prête pour une normalisation. Mais les mentalités évoluent. Nous travaillons déjà avec les associations comme les Designers interactifs ou l’Association française du design, sur le sujet.

Allez-vous reprendre la gestion de la plateforme R3iLab ?
Concernant la plateforme de promotion du design dans le textile et la mode R3iLab, le ministère ne nous a pas donné de mission spécifique mais ce sera sûrement un partenaire. En revanche, nous  allons reprendre la gestion du site entreprise-et-design.fr lancé en 2009 par le ministère de l’industrie. Il pointe déjà vers celui de l’APCI. Mais nous allons en faire évoluer le contenu, et l'enrichir.

Le CND aura-t-il un rôle militant ?
Je ne vais pas m’arrêter de militer en faveur du design. L’APCI avait défendu avec les organisations professionnelles le concept de crédit impôt innovation, qui inclurait le design même si celui-ci est déjà éligible pour partie dans le crédit impôt recherche. Mais comme l’idée n’a pas fait consensus aux États généraux de l’Industrie, elle n’a pas été retenue. En revanche, je vais continuer à militer pour promouvoir les différentes formes de design, comme le design d’interface et surtout le design social.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte