Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le centre de R&D de Covance à Porcheville de nouveau à vendre

, , ,

Publié le

Racheté par Covance à Sanofi Aventis, le centre de R&D de Porcheville (Yvelines) en 2010 pourrait encore changer de propriétaire.

Le centre de R&D de Covance à Porcheville de nouveau à vendre © Fotolia

Cédé il y a moins de cinq ans par Sanofi Aventis au groupe américain Covance, le site de recherches pharmaceutiques de Porcheville (Yvelines) et ses 135 salariés sont à nouveau à la recherche d’un repreneur.

"En fait l’entreprise a annoncé sa volonté de fermer le site mais la loi Florange la contraint de rechercher préalablement un repreneur, d’où ce projet de cession qui n’en est pas réellement un", explique Aurélie Dhennin, déléguée syndicale CGT.

La direction de l’établissement confirme agir conformément à la loi Florange mais se défend d’avoir pris la décision de fermeture de l’entreprise. "Dans le cadre de la loi Florange quand vous anticipez des difficultés économiques vous avez une étape indispensable consistant à rechercher un repreneur", affirme un représentant de la direction. "On cherche tous ceux qui pourraient être intéressés par le site ou une partie du site. Pour le reste il est trop tôt pour faire des hypothèses."

Spécialisé dans l’étude toxicologique des candidats médicaments et la production de principes actifs, l’usine de Porcheville avait fait les frais de la réorganisation de la R&D du géant de la pharmacie.

Fin de convention le 1er novembre

Intervenue à l’automne 2010, la cession à Covance prévoyait, de la part du repreneur, un engagement de maintenir l’emploi durant cinq ans. De son côté Sanofi garantissait un certain niveau de commandes mais surtout s’engageait à verser une contribution au fonctionnement du site Yvelinois. Cette convention s’achève le 1er novembre de cette année et les salariés craignent d’avoir été dupés.

"Sanofi a payé les frais de fonctionnement du site durant cinq ans mais cette rente s’arrête fin octobre alors que, contrairement, à ce qu’il avait annoncé lors de la reprise, Covance ne nous a jamais donné les moyens pour nous adapter au marché de la sous-traitance et avoir assez de clients pour être bénéficiaire", dénonce Aurélie Dhennin.

Patrick Désavie

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

  • COVANCE LABORATORY à PORCHEVILLE (78440)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus