Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le centre californien de R&D de Volkswagen convertit un Combi de 1962 à l'électrique

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Images Fondée en 1998, la section R&D de Volkswagen, située dans la Silicon Valley, change de nom et devient l’Innovation and engineering center california (IECC). Pour l'occasion, les équipes ont mis au point le Type 20, un concept électrique construit à partir d'un Combi de 1962.

Le centre californien de R&D de Volkswagen convertit un Combi de 1962 à l'électrique
À l'extérieur, le Type 20 est une réplique d'un modèle de 1962.
© Volkswagen

Située dans la Silicon Valley, la section R&D de Volkswagen a fêté ses vingt ans. Pour l’occasion, l’Electronics Research Laboratory (ERL) a changé de nom pour devenir l’Innovation and engineering center california (IECC). Elle devrait devenir le plus grand centre de recherche du constructeur situé hors d’Allemagne et sera un élément capital du développement des modèles destinés au marché américain.

Pour célébrer leur anniversaire, les équipes ont dévoilé le 2 juillet le concept Type 20. Construit à partir d’un Combi (ou Type 2) de 1962, le véhicule a été entièrement converti à l’électrique. Il intègre une petite batterie de 10 kWh, un chargeur de 2 500 Watt, et un moteur de 120 chevaux. Il est également équipé d’une suspension active développée avec Porsche, qui permet d’ajuster la hauteur du véhicule via un logiciel.

Un prototype bardé d'innovations

S’il n’est pas développé pour ses performances sous le capot, le Type 20 est avant tout bardé d’éléments électroniques et tactiles. Il est par exemple doté d’un système de reconnaissance faciale du conducteur, grâce à une caméra 720p située à l’avant et un hardware fourni par Nvidia. Un assistant vocal intégré permet également de communiquer directement avec le véhicule, grâce à trois microphones situés à l’avant, à l’arrière et à l’extérieur.

Enfin, on trouve aussi un système holographique intégré au tableau de bord, capable de diffuser diverses informations et du contenu multimédia sans qu’il n’y ait besoin de se servir de lunettes spéciales. À noter aussi la collaboration avec l’éditeur de logiciels de conception 3D Autodesk, pour la conception des roues, du volant et d’autres éléments intérieurs, qui possèdent une forme organique particulière.

Ces différentes innovations pourront peut-être, à l’avenir, trouver leur place dans les futurs véhicules de Volkswagen. En attendant, le Type 20 sera exposé dans les locaux de l’IECC, en compagnie d’autres projets et prototypes.

De trois à plus de 180 salariés

Depuis sa création en 1998, le centre de recherche californien est passé de trois employés à plus de 180 ingénieurs, chercheurs, designers et scientifiques. Diverses innovations technologiques y ont vu le jour, notamment dans la navigation autonome. Il est également à l’origine de la création de Stanley, le premier véhicule sans pilote à prendre le départ et à boucler, en 2005, le DARPA Grand Challenge et sa piste de plus de 200 km.

L’IECC sera désormais composé de deux entités : l’Innovation center California (ICC) et l’Engineering center California (ECC). Le premier sera chargé de contribuer au développement de projets conjoints avec d’autres filiales de Volkswagen. Le second se focalisera sur les technologies de la voiture intelligente, autonome et connectée dans la région nord-américaine.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle