Le CEA se prononce en faveur d'un rapprochement entre Areva et EDF

L'administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a estimé ce mardi 31 mars qu'un rapprochement des équipes d'Areva et d'EDF serait positif indépendamment des liens capitalistiques qui peuvent être envisagés entre les deux groupes. Le président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, François Brottes, a de son côté déclaré à Reuters que "les décisions concernant Areva pourraient être annoncées dans les semaines qui viennent".

Partager
Le CEA se prononce en faveur d'un rapprochement entre Areva et EDF
Un rapprochement des équipes d'Areva et d'EDF serait positif indépendamment des liens capitalistiques qui peuvent être envisagés entre les deux groupes,estime Daniel Verwaerde, l'administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA). /Photo prise le 8 mars 2015/REUTERS/Christian Hartmann

Un rapprochement des équipes d'Areva et d'EDF serait positif indépendamment des liens capitalistiques qui peuvent être envisagés entre les deux groupes, a estimé ce mardi 31 mars Daniel Verwaerde, l'administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA).

Le président de la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, François Brottes, a par ailleurs évoqué la possibilité que des décisions sur l'avenir Areva soient annoncées au cours des prochaines semaines.

Le quotidien Les Echos rapportait vendredi qu'EDF envisageait de prendre une participation majoritaire dans l'ensemble d'Areva NP, qui regroupe la conception, la fabrication et la maintenance des réacteurs nucléaires, ainsi que la fabrication de gros composants nécessaires au fonctionnement des centrales.

"Il y a une volonté de faire en sorte que, sur un certain nombre de thématiques, dont la construction de réacteurs (...), EDF et Areva travaillent davantage ensemble. On ne peut que recommander un rapprochement des équipes", a déclaré Daniel Verwaerde en marge d'une conférence de presse du CEA.

"Indépendamment des affaires capitalistiques, qui pour moi sont un peu d'une autre nature (...), le simple fait que les équipes travaillent mieux ensemble ne peut qu'aller dans le bon sens."

Daniel Verwaerde, nommé fin janvier à la tête du CEA et également membre du conseil d'administration d'Areva, n'a pas souhaité se prononcer sur l'échéance à laquelle un rapprochement entre Areva et EDF pourrait se concrétiser.

"Le diable étant dans les détails, il y a à examiner tout ce qui est faisable et tout ce qui ne l'est pas, en quoi on gagne ou on perd quelque chose, et finalement l'histoire montre que ce n'est pas si simple."

François Brottes a de son côté déclaré à Reuters que "les décisions concernant Areva pourraient être annoncées dans les semaines qui viennent". "Pour moi il ne faut pas trop attendre", a-t-il ajouté.

Le CEA est le premier actionnaire du groupe nucléaire public en difficulté avec 54% du capital, détenant ainsi la majorité des 87% contrôlés directement ou indirectement par l'Etat français.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a indiqué à plusieurs reprises que des rapprochements capitalistiques entre les deux groupes pourraient intervenir dans certaines activités, en particulier dans les réacteurs, "de l'ingénierie à la maintenance".

Areva a prévu d'élaborer d'ici à fin juillet un plan de financement qui devrait inclure "des partenariats comportant un volet financier" et un renforcement de ses fonds propres incluant potentiellement une augmentation de capital.

Avec Reuters (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS