International

Le caviar revient sur le marché international

Publié le

Après une année 2006 blanche, les Nations unies viennent de lever l'interdiction du commerce international du caviar issu de l'esturgeon sauvage.

Le secrétariat de la Convention du commerce international des espèces en danger (Cites) des Nations unies vient de confirmer que les principaux pays producteurs de caviar - Azerbaïdjan, Iran, Kazakhstan, Russie et Turkménistan - sont tombés d'accord pour réduire leurs quotas de pêche d'esturgeons sauvages dont les œufs servent à faire le meilleur caviar. Les quotas ont été réduits en moyenne de 20 % par rapport à ceux pratiqués en 2005, et d'un tiers pour certaines espèces. Ainsi, les exportations de caviar de trois espèces d'esturgeons de la mer Caspienne seront autorisées en 2007 : 27,63 tonnes (-23 %) d'œufs d'Acipenser gueldenstaedtii et respectivement 38 tonnes et 20,337 tonnes (-25 %) pour les espèces A. persicus et A. stellatus.

La décision du Cites de lever l'interdiction des exportations du Beluga, le plus cher des caviars - le kilo est vendu plus de 7 000 dollars - a été reporté de plusieurs mois, le temps d'obtenir davantage d'informations sur le niveau de la population.

L'interdiction globale avait été lancée suite à une étude qui estimait que la population chondrostéenne avait chuté de plus de 70 % au cours des dernières décennies suite à la surpêche et au braconnage.

Pascal Coesnon
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte