Technos et Innovations

Le Capitaine, numéro trois français des carrosseries frigorifiques va doubler sa production

, , , ,

Publié le

Investissement

Le carrossier industriel Le Capitaine devrait entrer dans ses nouveaux locaux à St-Lo (Manche) d'ici la fin de l'année. Il y deux ans, la construction d'une nouvelle usine avait été décidée par sa société mère, le groupe Petit Forestier, numéro un français de la location de véhicule frigorifique. L'usine est en voie de construction à environ un kilomètre de l'ancien site devenu obsolète et à complète saturation. Elle s'étendra sur 14 ha, dont 19000 m2 pour l'activité industrielle proprement dite, le reste étant alloué notamment au stockage.

Sur le site, la société qui achète des véhicules utilitaires nus (cabine + châssis) de toute taille à différents constructeurs (Renault, Iveco, Mercedes...) va assembler les caisses et monter des blocs frigorifiques. L'usine emploie 300 personnes dont environ 70 intérimaires pour équiper aujourd'hui 2500 véhicules par an. Le doublement de sa capacité devrait amener l'effectif à environ 400 personnes.

L'investissement total s'élève à 12 millions d'euros. Il répond aux besoins de l'entreprise dont le carnet de commande va aujourd'hui au-delà de sa capacité de production, allongeant ses délais. Le Capitaine travaille à moins de 50% pour Petit Forestier, le reste de la clientèle étant constitué de clients français mais aussi en provenance de Suisse, du Benelux et d'Allemagne.

La société normande est le numéro trois français de la spécialité derrière Chéreau et Lamberet et fournit 70% des camions exploités par Petit Forestier. Le Capitaine a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 33 millions d'euros.

Outre Le Capitaine, Petit Forestier a, dans le domaine industriel, acquis en 2001 Relec Froid une PMI spécialisée dans la fabrication des blocs frigorifiques, basée à Bonneuil/sur Marne (20 salariés), afin d'être moins dépendant de ses principaux fournisseurs et notamment Carrier ; Relec Froid fournit ainsi aujourd'hui 20% des groupes frigorifiques de Petit Forestier.
Coté en bourse depuis plusieurs années, bien que détenu en majorité par la famille fondatrice Petit Forestier a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 202,5 millions d'euros, un cash flow de 67,7 millions d'euros et bénéfice net de 3 millions d'euros.

Pierre-Olivier ROUAUD

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte