Le canal Seine-Nord Europe irréversible

, , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

« Si la réponse de la Commission européenne concernant le financement du projet de canal Seine-Nord Europe est positive, nous entrerons dans une phase irréversible. » Alain Vidalies, le secrétaire d’État chargé des Transports, a été catégorique lors de la remise officielle du second rapport Pauvros rassemblant dix?propositions pour la réussite de ce canal à grand gabarit. En?septembre dernier, le Premier ministre avait donné un avis favorable. Aujourd’hui, il se concrétise. Il ne manque que la réponse (prévue pour juillet au plus tard) de la Commission qui devrait être positive. Elle financera 40 % du projet. « C’est le premier grand chantier de ce siècle en faveur de la transition énergétique », se félicite Rémi Pauvros, député du Nord. Économiquement, il devrait réduire[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte