Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le câbleur allemand Leoni va fermer une de ses 7 usines au Maroc après la perte d'un contrat Volkswagen

, , , ,

Publié le

La filiale marocaine du câbleur allemand Leoni Wiring System va revoir son organisation au Maroc et fermer son site de Bouznika près de Rabat suite à la perte d'un marché chez VW. Plus de 1 000 emplois sont en jeu. Le groupe exploite à ce jour sept usines au Maroc dans lesquelles il mène par ailleurs un programme soutenu d'investissement.

Le câbleur allemand Leoni va fermer une de ses 7 usines au Maroc après la perte d'un contrat Volkswagen
Harnais de cables automobiles produit par le groupe Leoni
© leoni

Un seul contrat vous manque… Spécialisé dans le câblage automobile, le groupe allemand Leoni Wiring System a lancé une réorganisation d'ampleur au Maroc après avoir perdu un des marchés d'un gros client, Volkswagen.

1 035 salariés concernés

Leoni procéderait à la fermeture de son usine de Bouznika, situé à 45 km au sud-ouest de Rabat mais en même temps au renforcement de deux autres sites sur les sept du groupe au Maroc.

La perte du marché Volkswagen représente selon ce fournisseur international de fils, fibres optiques, câbles et systèmes de câble, les deux-tiers du volume de production de l'usine. Dans cette unité fabriquant les câbles pour les 4X4 Sharan, 1 035 salariés sont concernés par cette décision. Il y a eu des débrayes et manifestations ces derniers jours en raison de cette annonce. Le groupe promet des mesures d'accompagnement.

"Nous déployons tous nos efforts  pour faire du passage des collaborateurs au sein de l’entreprise, un tremplin pour une carrière évolutive à la hauteur de leurs aspirations et leurs attentes" a indiqué Adel Benkhaled, directeur général de Leoni pour le Maroc dans un communiqué cité par la presse marocaine.

les indemnités légales prévues par la loi marocaine

Diverses mesures ont ainsi été proposées aux salariés. La mobilité interne dans le pays et à l'étranger est envisagée "selon les besoins des sites et en fonction des compétences requises pour les postes ouverts", indique le groupe. Les salariés menacés de licenciement recevront les indemnités légales prévues par la loi marocaine.

Un atelier sur la création d'entreprises a été mis en place. Un autre concerne celui de la recherche d’emploi avec rédaction de CV et lettre de recommandation. Il sera conjugué à de la formation.

Depuis une dizaine d'année, de nombreux groupes internationaux tels Sumitomo, Yazaki ou Delphi, spécialisés dans la fabrication des câbles et harmais pour l'automobile et l'aéronautique et leurs fournisseurs se sont implantés au Maroc. Cette activité est essentiellement manuelle et au Maroc le salaire minimum mensuel (smig) est de 209 euros par mois (2 333 dirhams) pour 44 heures de travail hebdomadaire.

Le site de Bouznika créé en 2000 est une ancienne usine du groupe français Valeo car ce dernier avait cédé l'ensemble de son activité câblage à Leoni en 2007.

Interpellé au sujet de la fermeture du site de Bouznika par le site web Infomédiaire, Adel Benkhaled le directeur de Leoni Maroc a précisé "qu’au moins un tiers des personnes concernées pourront lancer une TPE ou une coopérative. La liste des besoins de Leoni comprend la fabrication de gobelets de protection avec un chiffre d’affaires annuel de 1 million de dirhams (90 000 euros environ), la fabrication de fourchettes en métal galvanisés, avec un CA de 400 000 dirhams (36 000 euros environ), la  confection de bâches sur mesures avec un montant de 200 000 dirhams (18 000 euros)".  

L'embauche de 690 personnes serait au programme

En revanche, le site de Bouskoura (au sud de Casablanca) et celui d'Ain Sebaâ (à l'est) seraient renforcés. L'embauche de 690 personnes serait au programme. Des investissements cumulés de 101,1 millions de dirhams (9 millions d'euros environ) seraient également à l'ordre du jour.

Le groupe allemand, présent par ailleurs en Tunisie, avait signé en date du 21 août dernier un accord de partenariat et d'investissement avec le ministère du Commerce et de l'industrie. L'unité de Bouskoura a prévu 61,1 millions de dirhams (5,4 millions d'euros) pour le lancement d'une activité pouvant créer 400 emplois directs. Le chiffre d’affaires à l’exportation serait de 250 millions de dirhams (22,4 millions d'euros) notamment via la desserte de l'usine Melloussa de Renault près de Tanger.

Le projet d'Aïn Sebaâ, va nécessiter un investissement de 40 millions de dirhams (3,5 millions d'euros) pour augmenter sa  production avec 290 créations de postes à la clé.

Huitième site du groupe au Maroc, un projet de nouvelle usine située à Berrechid (au sud de Casablanca) serait lancé en 2014 sur une superficie de 12 000 m². Il permettrait l'embauche directe de 1 600 personnes.

Les salariés de Bouznika y retrouveront-ils tous leur compte?

 

Nasser Djama

 

Un fournisseur mondial qui se porte bien
Le groupe allemand Leoni est un fournisseur mondial de câbles, fibres optiques et systèmes de câblage et de services connexes pour des applications dans le secteur automobile et d'autres industries. Fondé en 1917 sous la dénomination Roth Werke AG Nürnberg Leonische, il a été rebaptisé Leoni AG en 1999. Il compte parmi ses clients la plupart des grands constructeurs et équipementiers automobiles tels BMW, Bosch, Fiat, GM, PSA, Renault/Nissan ou Volvo. Coté au MDAX allemand sur la place de Francfort, sa capitalisation boursière est de 1,4 milliard d'euros. Leoni emploie 60 000 salariés dans 32 pays et a réalisé pour l'exercice 2012 un chiffre d'affaires de 3,8 milliards d'euros (+3%). Son bénéfice net consolidé est resté stable à 156 millions d'euros. L’équipementier table sur un léger recul de son chiffre d’affaires en 2013, à 3,7 milliards d’euros. Ses ventes se répartissent entre systèmes de câblage (54,7%) et câbles et fils conducteurs (45,3%). Il réalise 28,8% de son chiffre d'affaires en Allemagne, 10,6 % en France, 28,8% dans le reste de l'Europe et 31,8% dans le reste du monde.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle