Le CA trimestriel de Burberry supérieur aux attentes

LONDRES (Reuters) - Le distributeur britannique spécialisé dans le luxe Burberry a fait état mardi d'un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au titre de son premier trimestre fiscal, en raison d'une forte demande en Asie et en Europe.

Partager

Le chiffre d'affaires a crû de 24% à 282 millions de livres (337 millions d'euros) pour la période avril-juin, hors effets de change et prise en compte de la restructuration de sa branche espagnole, grâce à la hausse de la demande.

Les analystes attendaient 263 millions de livres en moyenne.

Les ventes en magasins ont affiché une croissance de 16% et de 10% à magasins comparables. Les ventes en gros ont bondi de 46%.

En Bourse, Burberry recule de 0,25% en matinée à 787,5 pence dans un marché en hausse de 0,7%.

Les groupes de luxe ont pour la plupart plutôt bien commencé 2010, à la faveur de la sortie de récession de certains pays. Mais la décision de plusieurs pays de restreindre leur dette publique via des hausses d'impôts et des réductions de dépenses publiques ont fait craindre un nouveau ralentissement de la demande.

Burberry a mieux traversé la récession que nombre de ses concurrents, grâce à une politique de réduction de coûts, de l'emploi, des stocks et de sa gamme.

En mai, le groupe a annoncé son intention d'accélérer son expansion, notamment grâce aux marchés émergents et à l'e-commerce.

Il prévoit d'ouvrir 20 à 30 points de vente au cours de l'exercice, principalement sur le continent américain, en Asie et en Océanie.

Le chiffre d'affaires des licences a augmenté de 14% au premier trimestre mais devrait reculer de 5 à 10% sur l'exercice en raison notamment du non-renouvellement d'une licence dans le domaine de la maroquinerie au Japon.

Marc Potter, Danielle Rouquié pour le service français, édité par Cyril Altmeyer

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS