Le CA de Casino réfute l'intérêt du projet GPA-Carrefour

PARIS (Reuters) - Le conseil d'administration de Casino a rejeté en bloc le projet de rapprochement entre le distributeur Grupo Pao de Açucar (GPA) et les activités de Carrefour au Brésil, estimant qu'il était contraire aux intérêts de Casino et à ceux des actionnaires de GPA.

Partager

Réuni mardi matin en assemblée extraordinaire, le conseil a estimé à l'unanimité de ses membres, sauf Abilio Diniz, le président de GPA, qui n'a pas pris part au vote, que le projet était "très dilutif" pour les actionnaires de GPA et que les synergies annoncées étaient "fortement surévaluées".

Il a également réaffirmé son attachement à la politique de développement international de Casino dans les pays à forte croissance et son "engagement stratégique" en faveur de GPA et du Brésil, qui constitue un axe majeur du développement du groupe.

Casino est le premier actionnaire de GPA avec 43% du capital.

Le groupe stéphanois et Carrefour ont engagé le bras de fer pour le contrôle du premier distributeur brésilien après qu'Abilio Diniz, partenaire de Casino avec qui il co-contrôle le groupe GPA via sa holding Wilkes, eut présenté à Carrefour un projet de rapprochement avec GPA.

Le conseil a également réaffirmé la position de Casino, jugeant la proposition "non sollicitée, hostile et illégale".

Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS