Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Le C4 Cactus monte en puissance

, , ,

Publié le

Alors que la production monte en puissance à Madrid, Citroën a engrangé quelque 15 000 commandes depuis la mi-juin. Des résultats au-dessus des objectifs initiaux.

Le C4 Cactus monte en puissance © PSA

"Acceptaciõn final". Un C4 Cactus d’un violet sombre vient de passer les derniers contrôles en sortie d’usine, et s’apprête à faire deux tours de circuit autour de l’usine Citroën de Madrid afin de détecter en condition de roulage d’éventuels bruits anormaux. La production du nouveau modèle de la marque au chevron monte en puissance sur l’usine de Madrid. Quelque 362 véhicules sont actuellement produits chaque jour sur le site madrilène, quasi-exclusivement du C4 Cactus.

85% de la production exportée

"Nous produisons encore des 207 cabriolets coupés, environ dix par jour", indique-t-on chez le constructeur français. Le sort de l’usine, qui exporte près de 85 % de sa production, est donc désormais intimement lié à celui du nouveau modèle, à mi-chemin entre le SUV et la berline. Et pour l’instant, tout se passe plutôt bien.

Retrouvez notre dossier consacré au lancement du C4 Cactus

"Nous avons enregistré 15 000 commandes entre la mi-juin et la fin août, indique-t-on en interne. C’est plus que les objectifs que nous nous étions fixés". Le modèle, lancé en France et en Espagne à la mi-juin, devrait être déployé dans toute l’Europe : Pays-Bas, Royaume-Uni, Allemagne et Italie. En interne on se félicite que le design du nouveau véhicule déclenche des réactions contrastées parmi les clients :  la voiture ne laisse personne indifférent. 

Une usine encore loin de la saturation

"La montée en cadence du modèle s’est effectuée comme jamais dans le groupe", indique-t-on chez la marque aux chevrons. Néanmoins, l’usine, qui dispose d’une capacité d’environ 200 000 véhicules ne devrait pas être saturée par la production du C4 Cactus, élaborée sur la plate-forme 1 de PSA (qui est également industrialisée à Trnava en Slovaquie et à Poissy en France), même si les ventes sont porteuses. Or pour l’instant, aucun autre modèle ne semble prévu à Madrid, où le groupe avait négocié un accord de compétitivité avant celui signé dans les usines française.

A Madrid, Patrick Déniel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle