Le budget français dans la ligne de mire de Bruxelles. Airbus réduit la voilure. Richemont restructure. Pfizer va fermer son centre de recherche français...

Partager

Le budget français dans la ligne de mire de Bruxelles. La commission européenne réclame à la France des efforts de rigueur pour limiter son déficit, notent La Tribune et Les Echos. Les autorités de Bruxelles donnent un délai au gouvernement de Jean-Pierre Raffarin, jusqu'à l'automne, pour prendre les mesures appropriées afin de ramener le déficit des finances publiques sous la barre des 3 % dès l'année prochaine.

Airbus réduit la voilure. Noël Forgeard, le PDG du consortium européen, a annoncé un plan de ralentissement des investissements, visant à économiser un milliard d'euros. Selon La Tribune, ses mesures ont pour but d'anticiper d'éventuels reports ou annulations de commandes, en particulier dans la zone asiatique. Pour autant l'avionneur ne sombre pas dans le catastrophisme et maintien ses prévisions autour de 300 livraisons en 2003.

Richemont restructure. Le numéro deux mondial du luxe a annoncé des chiffres en très net baisse pour son dernier exercice, rapporte La Tribune. Le propriétaire de Cartier, Dunhill ou Lancel pourrait afficher une chute de près de 40 % de son résultat opérationnel et souhaite renouveller son management. Le départ d'Alain-Dominique Perrin, le directeur général est prévu dans les six mois.

Pfizer va fermer son centre de recherche français. L'américain, numéro un mondial de la pharmacie, vient d'annoncer la fermeture de son plus gros centre de recherche français, situé à Fresnes, d'ici à la fin de l'année, indique Les Echos. Le siège français de Pharmacia à Guyancourt devrait également être fermé. Plus de 600 postes seraient menacés par cette nouvelle organisation, ce qui représente environ 10 % des effectifs du groupe dans l'hexagone.

L'assurance allemande se rajeunit. Presque en même temps, Allianz et Munich Re, les deux géants de l'assurance outre-Rhin, font émerger une nouvelle génération de jeunes managers, relève La Tribune. La nomination des nouveaux présidents, issus du sérail, pourrait bien marquer une rupture dans la stratégie des deux groupes, avec les anciennes pratiques du capitalisme traditionnel à l'allemande.

PPR cède son activité historique. Le groupe français de distribution, Pinault-Printemps-Redoute, a finalisé la vente, au britannique Wolseley, de son activité négoce de bois et de matériaux, révèle Les Echos. Celle-ci était un des piliers de l'empire de l'homme d'affaires breton. Le recentrage de PPR sur le luxe et la distribution grand public sera bientôt achevée, seul Rexel le pôle distribution de matériel électronique, n'a pas encore trouvé preneur.

Distribution, la réforme est en marche. Au cours d'un petit déjeuner débat, organisé par le magazine LSA, Renaud Dutreil, le secrétaire d'Etat aux PME, au commerce et à la consommation, a dévoilé les points clés de sa circulaire. Celle-ci doit régir les relations conflictuelles entre l'industrie et le commerce. Le ministre s'est fixé comme objectif de réduire chaque année de 1 à 2 % le niveau des marges arrières.

Didier RAGU

Bon week-end, à lundi

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS