Le budget de la Sécurité sociale 2012 contesté par le Parlement

[ACTUALISE] - Une commission du Sénat rejette le projet de loi de financement le 2 novembre. Le même jour, les députés centristes annoncent qu’ils ne voteront pas le texte.

Partager

Le budget de la Sécurité sociale 2012 contesté par le Parlement

"Indigent, irresponsable et irréaliste". C’est par ces termes que le Sénat, passé à gauche récemment, qualifie le projet de loi de financement de la Sécurité sociale. En commission, les sénateurs estiment que le projet n’est pas acceptable. Ils remettent en cause l’annonce d’un déficit ramené à 13,9 milliards d’euros en 2012, "en raison de l'optimisme patent des hypothèses économiques" sur lesquelles il est fondé.

La commission des affaires sociales explique avoir profondément modifié le texte. Elle a rejeté la quasi-totalité des mesures portant à la fois sur les dépenses et les ressources. Elle a à la place émis des amendements portant le sceau de la gauche avec notamment une diminution du déficit du régime général.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les sénateurs proposent la recherche de nouvelles ressources, notamment la suppression de mesures comme les exonérations de charges sur les heures supplémentaires ou la traque aux niches fiscales bénéficiant notamment aux revenus du capital ou rattachées aux plus hauts salaires.

Abstention rare

Le texte a d’abord été validé par les députés, qui doivent le voter dans la journée. Les députés du Nouveau Centre ont décidé de s’abstenir lors du vote. Un fait rare. Ils estiment que le budget n’est pas à l’équilibre. "Nous avions souhaité dès le début que ce budget soit voté en équilibre, il ne l'est pas", souligne le président du groupe des députés NC, Yvan Lachaud, à l'Assemblée.

Selon lui, c’est la première fois que les députés de son bord s’abstiennent. Il rappelle que le parti avait proposé de reporter le déficit sur la Caisse d'amortissement de la dette sociale. Il réclame donc au gouvernement que le budget soit équilibré en seconde lecture à l’Assemblée nationale.

En fin de semaine, le rapporteur UMP du budget de la Sécu, Yves Bur, a indiqué qu'une croissance à 1% représentait "un manque à gagner de 1,5 milliard" pour ce budget.

BARBARA LEBLANC

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 26 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS