Le budget 2016, les actionnaires du secteur auto réclament des comptes, Facebook shopping... la revue de presse de l'industrie

Partager

La France à la recherche de 3 milliards d'euros

Le Parisien revient ce matin sur la préparation du budget 2016 à l'Assemblée nationale et titre sur le "flou sur près d'un quart des 16 milliards d'économies annoncées".

"Selon un rapport de la Commission des Finances de l'Assemblée nationale rendu public lundi par sa rapporteure générale Valérie Rabault, écrit Le Parsien, quelque 3,45 milliards ne seraient 'pas documentés' : 2,2 milliards sur les dépenses d'intervention de l'Etat et 1,25 milliard sur les administrations de sécurité sociale et 600 millions sur les dépenses des ministères".

Le secrétaire d'Etat au Budget Christian Eckert a réagi hier soir sur France Info indiquant que "bien entendu" les mesures d'économies sont "identifiées" mais comme le souligne Le Parisien "l'examen du PLF va, comme les deux années précédentes, faire l'objet de débats animés dans les rangs de la gauche".

Les actionnaires du secteur auto veulent savoir la vérité

A lire ce matin dans Le Monde un article du correspondant à Londres indiquant que "les actionnaires s'alarment" dans la foulée du scandale autour des moteurs diesel truqués. Alors que l'action VW a fortement chuté en Bourse, "un groupe de grands investisseurs institutionnels vient d’envoyer une série de lettres aux principaux constructeurs automobiles mondiaux, pour leur demander des explications", nous apprend l'article. "Leur objectif, poursuit-il, détecter le plus tôt possible les risques d’un nouveau scandale, et éventuellement retirer leurs investissements à temps.

Cette initiative est coordonnée par Share Action, une association britannique qui promeut l’actionnariat responsable, et "rassemble dix-neuf grands investisseurs, qui gèrent au total un portefeuille de 850 milliards d’euros"... de quoi se montrer convaincant auprès des grands constructeurs mondiaux : "Leur lettre a été envoyée à Volkswagen, BMW, Honda, Daimler, General Motors, Ford, Fiat, Peugeot et Toyota", précise Le Monde.

Facebook se lance dans le shopping
"Gafa, ton univers impitoyable"... Dernier épisode dans la guerre que se livre les géants du numérique pour dominer nos quotidiens, Facebook vient chatouiller Amazon. Le numéro un des réseaux sociaux va tester une section shopping sur mobile, indique ce matin 20 Minutes. Une offensive qui fait suite au rachat de la plate-forme de shopping en ligne The Find, au printemps, indique l'article, qui rappelle que "Mark Zuckerberg a déjà testé un bouton 'acheter' pour faire ses emplettes sans quitter Facebook".

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS