Le brut termine en recul de près de 2 dollars à New York

NEW YORK (Reuters) - Les cours du brut américain ont fini en net recul lundi sur le Nymex, fortement pénalisés par l'évolution de la crise budgétaire grecque, tandis que le Brent regagnait du terrain.

Partager

Le baril de brut léger américain a fini sur une chute de 1,99 dollars à 97,30 dollars, tandis qu'au même moment, le Brent pour livraison juillet gagnait 0,1% à 118,90 dollars.

L'écart de prix entre le baril de brut américain et celui de Brent a dépassé les 20 dollars pendant la séance, ce qui constitue un record historique.

Les cours ont réagi en forte baisse à l'abaissement de la note grecque par Standard & Poor's, qui fait craindre au marché une détérioration du marché européen.

Toutefois, contrairement au brut, qui a étendu ses pertes, le Brent est repassé en territoire positif en fin de séance, porté par la crainte d'un approvisionnement insuffisant d'or noir.

La prime offerte pour le Brent s'explique par le manque de cohésion observé au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et par la poursuite des tensions politiques dans le monde arabe.

Catherine Monin pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS