Le BRGM confirme l'épuisement du gisement d’Ardoisières d'Angers

En novembre, Imerys annonçait la fermeture de sa filiale Ardoisières d'Angers (Maine-et-Loire), un site d'extraction et de transformation d'ardoises, faute de ressources. Un audit confirme l'épuisement du gisement.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le BRGM confirme l'épuisement du gisement d’Ardoisières d'Angers

Un audit du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), rendu publique lundi 24 février, confirme la non-viabilité des Ardoisières d'Angers. Imerys, maison-mère de ce site d'extraction et de transformation d'ardoises (153 salariés à Trélazé, en périphérie d'Angers, Maine-et-Loire), avait annoncé en novembre dernier sa fermeture en raison de l'épuisement du gisement. Cet argument était contesté.

"Sur la base de documents fournis par la société des Ardoisières, sans investigations menées en propre par le BRGM, mais complétés par des informations transmises par quelques experts et les syndicats ardoisiers, l’étude conclut que la poursuite de l’exploitation ne serait pas économiquement viable dans les conditions actuelles du marché, sur le seul périmètre des ardoisières d’Angers, faute de réserves suffisantes prouvées", rapporte Angers Loire métropole, l'une des collectivités ayant diligenté l'étude.

"Il apparaît par ailleurs que les données récoltées ne permettent pas de mesurer l’exact potentiel de certaines zones (le quartier Aval Daguenière et hors zone, le site de Grand-Maison)." Les conclusions du BRGM sont contestées par la CGT.

Emmanuel Guimard

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS