PME-ETI

Le breton Syrlinks crée une balise de détresse miniature

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Made in France

Spécialiste de la conception des technologies de pointe dans les domaines de la sécurité des personnes et des communications spatiales, la société Syrlinks, notamment sollicitée pour assurer la communication entre le robot Philae largué sur la comète Tchoury et les membres de la mission Rosetta, vient de créer la plus petite balise de détresse en mer. Nommée My-AIS, elle est à peine de la taille d’un téléphone portable (11,5 x 4 x 2,2 cm) et d’un poids de seulement 95 grammes. Des caractéristiques qui lui permettent d’être placée dans le gilet de sauvetage de son utilisateur sans gêner ses mouvements. En cas de naufrage ou d’avarie, le marin active la balise, d’une portée de 5 à 10 milles nautiques, qui transmet en temps réel sa position par ondes VHF aux navires et[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte