Le Brésil se dirige vers la deuxième meilleure récolte de café de son histoire

Une hausse significative de la production d’arabica, favorisée par un développement des terres en production et une année positive du cycle bisannuel de cette variété, permettrait au Brésil de réaliser, en 2016, la deuxième meilleure récolte de son histoire.

Partager

En 2016, la production brésilienne s’établirait entre 49,1 et 51,9 millions de sacs (de 60 kg) de café. Il s’agirait de la deuxième récolte la plus importante de l’histoire, derrière celle de 2012, estime la Compagnie nationale d’approvisionnement (Conab), la société publique en charge de l’exécution des politiques de prix agricoles. "Ce résultat est principalement attribuable à une augmentation des surfaces en production, à l'incorporation de nouvelles zones jusqu’alors en cours de renouvellement, ainsi qu’à des conditions climatiques plus favorables", explique-t-elle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La production d’arabica enregistrerait une hausse comprise entre 17,8% et 24,4%, pour atteindre un niveau compris entre 37,7 et 39,8 millions de sacs. 2016 constituerait l’année haute du cycle biennal de production, l’arabica alternant les années de récolte abondante et de production moindre. L’Institut brésilien de géographie et de statistique table pour sa part sur une hausse de 15,6% du volume d’arabica, à 49,7 millions de sacs. Quant au robusta, le Brésil prévoit d'en produire 12 millions de sacs cette année.

Inquiétudes sur la qualité des grains

Le phénomène climatique El Niño, qui devrait contribuer à réduire les volumes de précipitations, serait favorable au développement de l’arabica et contrarierait la production de robusta. Il convient cependant de rester prudent, souligne le Centre de recherche en économie appliquée : "la qualité des grains d'arabica dans la saison actuelle est inférieure à celle de la dernière récolte. Au cours de la période de développement, la croissance des grains a été entravée par des conditions météorologiques défavorables", souligne l’organisme brésilien.

Franck Stassi

Partager

NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS