Le Brésil laisse son taux inchangé après la victoire de Bolsonaro

BRASILIA (Reuters) - La banque centrale du Brésil a maintenu mercredi son principal taux directeur à son plus bas niveau historique, moins d'une semaine après la victoire à l'élection présidentielle du candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui a dissipé les craintes de voir un courant massif de ventes du réal brésilien.
Le Brésil laisse son taux inchangé après la victoire de Bolsonaro
La banque centrale du Brésil a maintenu mercredi son principal taux directeur à son plus bas niveau historique, moins d'une semaine après la victoire à l'élection présidentielle du candidat d'extrême droite Jair Bolsonaro, qui a dissipé les craintes de voir un courant massif de ventes du réal brésilien. /Photo d'archives/REUTERS/Ueslei Marcelino

Les responsables de la politique monétaire ont dit dans leur communiqué que les risques inflationnistes étaient en baisse, laissant entendre qu'ils prendraient leur temps avant de relever les taux, dans un contexte de reprise timide de l'économie du pays. Ils ont cependant noté que cela dépendrait de la mise en oeuvre des réformes promises par le nouveau gouvernement.

Les neuf membres du comité de politique monétaire de la banque centrale ont voté pour le maintien du taux de référence Selic à 6,5% pour la cinquième réunion d'affilée.

Sur les 42 économistes interrogés par Reuters, seuls deux avaient misé sur ce statu quo.

Les investisseurs sont convaincus que le nouveau président et l'équipe économique qui l'entoure, menée par Paulo Guedes, un banquier formé à l'Université de Chicago, parviendra à réduire rapidement le déficit budgétaire. Cette confiance a contribué au maintien du réal près de ses pics de cinq mois.

(Marcela Ayres et Bruno Federowski, Juliette Rouillon pour le service français)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS