Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Le Brésil charge Thales Alenia Space de construire son premier satellite pour protéger ses données

Nora Poggi , , , ,

Publié le

Vu sur le web Le Brésil cherche à garantir la sécurité de ses données et travaille sur son premier satellite, qui sera construit par Thales Alenia Space, la filiale du groupe français.

Le Brésil charge Thales Alenia Space de construire son premier satellite pour protéger ses données © Thales Alenia Space

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Les révélations de la NSA ont suscité de vives inquiétudes en Europe et en Amérique du Sud,  le Brésil en particulier a appris avoir été l'objet non seulement de surveillance électronique mais aussi possiblement d'espionnage industriel. ZDnet rapporte qu'afin d'accélérer son indépendance technologique et protéger ses données, le Brésil a décidé de construire son premier satellite pour un peu plus de 300 millions d'euros. C'est Thales Alenia Space, la firme franco-italienne détenue à 67% par Thales et à 33% par Finmeccanica, qui a décroché le contrat. Arianespace sera chargée du lancement du satellite.

Emancipation pour le Bresil

Le Brésil ne possède aucun satellite actuellement, mais loue 8 appareils opérés à l'etranger. Le satellite à venir sera, lui, géré depuis le Brésil et aura des volets militaires et civils. L'appareil utilisera des bandes de fréquences spécialement destinées à protéger le transfert d'information privilégiée touchant à la sécurité nationale du pays.

La vitesse de tramsmission et de stockage des données sera multipliée par 10, par rapport à l'infrastructure actuelle fournie par une société mexicaine. L'équipement permettra aussi l'accès à internet pour 2000 quartiers auparavant exclus du réseau.

Le projet était en pourparlers depuis 2005, et c'est l'année dernière que Visiona, un joint-venture entre le géant brésilien Embraer et l’entreprise locale de télécom Telebras, a vu le jour pour prendre en charge le projet. "Thales Alenia Space et Arianespace ont été choisis pour, respectivement, fournir le satellite et assurer le lancement", a annoncé Visiona.

Produit made in France

Thales Alenia Space et Arianespace vont réaliser ce satellite brésilien en France, et les deux sociétés se sont engagées à concentrer leurs efforts sur la sécurité des données. Après le scandale de la NSA, la priorité est bien la sécurité des échanges. L'equipement devrait être lancé en 2016 depuis la Guyane selon ZDnet.

Par ailleurs, une centaine de techniciens brésiliens vont participer à l'effort de production en France, pour former le personnel pour la construction d’un deuxième appareil. En effet, Telebras rapporte que le contrat comprend aussi un transfert de technologie pour permettre aux sociétés brésiliennes de produire leur propre satellite national d'ici à 2021, faisant de Thales Alenia Space le partenaire privilégié du Brésil pour son programme spatial.

Nora Poggi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle