L'Usine Energie

Le Bourget du nucléaire boude l'annonce du nouveau PDG d’EDF

Ludovic Dupin , , , ,

Publié le , mis à jour le 15/10/2014 À 17H09

L’annonce de la nomination de Jean-Bernard Lévy à la tête de l’électricien nucléaire n’est pas mal accueillie par la filière nucléaire. Mais cette dernière regrette que cet événement vienne perturber le premier salon international du nucléaire en France.

Le Bourget du nucléaire boude l'annonce du nouveau PDG d’EDF © Université de Rabat

L’annonce, ce mercredi 15 octobre, de la non-reconduction d’Henri Proglio à la tête d’EDF perturbe l’ambiance au World Nuclear Exhibition (WNE), le Bourget du Nucléaire qui rencontre un grand succès en terme d’exposants et de visiteurs. Le nom de son remplaçant, Jean-Bernard Levy, le PDG de Thalès, n’est pas mal accueilli... Il est plutôt peu connu car il ne vient pas du monde de l’énergie. "Lui ? Ah ben je ne l’ai pas vu venir", s’exclame un collaborateur de l’électricien national. Une autre lance : "On s’attendait tous sur le salon à ce que monsieur Proglio soit reconduit".

Une fois la surprise passée, le ton se fait plus grave. "La semaine du WNE a été concomitante avec beaucoup d’informations parasites. Quel image cela va donner à tous les clients étrangers qui sont venus nous rendre visite ?", s’exclame un des partenaires du salon nucléaire.

En effet, la semaine est plus que riche en énergie. Mardi 14, la loi de transition énergétique, qui acte une baisse du nucléaire dans le mix français, a été votée, et jeudi 16, la commission des nominations d’EDF actera le changement de la tête de proue du nucléaire français. Difficile de "mieux encadrer" un salon censé prôner le savoir-faire de la filière française. "Nous risquons de montrer une fois de plus que la filière française est désorganisée alors que précisément le WNE avait pour but de montrer l’alignement des acteurs de la filière tricolore !", regrette à son tour un sous-traitant d’EDF.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

15/10/2014 - 20h33 -

Bien fait pour ces spécialistes de la contamination, leur salon est un flop et leur industrie condamnée.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte