Le Bourget 2015 ouvre ses portes

Vous serez plus de 300 000 à vous rendre au Salon aéronautique du Bourget, du 15 au 21 juin. Petit tour de piste des innovations et tendances attendues dans les allées du plus grand rassemblement mondial de l'aéronautique.

Partager

Le Bourget 2015 ouvre ses portes

L'aéronautique ne s'est jamais aussi bien portée, et l'on voit mal ce qui pourrait arrêter sa furieuse croissance. La conjoncture actuelle est des plus favorables : prix du pétrole divisé par deux en un an, perte de valeur de l’euro face au dollar de 20% en un an, baisse du prix des matières premières comme l’aluminium et taux d’intérêt faibles. Le nombre d’avions de ligne dans le monde devrait doubler d’ici 2033 pour passer de 21 000 à plus de 42 000 appareils. Avec, à la clé, des commandes toujours plus importantes de la part des compagnies aériennes, en particulier en Asie et au Moyen-Orient. Airbus et Boeing doivent produire près de 9 500 court-courriers (A320 et B737) et plus de 2 700 long-courriers (A350, A380, A330, B787, B777 et B747), selon le cabinet AlixPartners. Soit un carnet de commandes avec dix ans de visibilité. Seul bémol : les marchés de la défense et des hélicoptères sont à la peine.

Pas de nouvel avion à l’horizon

Cette 51ème édition du salon du Bourget ne sera pas marquée par la présentation d’un nouvel avion de ligne comme ce fut le cas lors de la dernière édition en 2013, avec le passage de l’A350. Depuis trois ans, priorité est donnée à la production et non plus au développement de nouveaux appareils. L’A330neo, annoncé lors du salon britannique de Farnborough en 2014, ne volera que l’année prochaine. Pour autant, le salon n’est pas exempt de nouveautés. Airbus Helicopters montrera une maquette taille réelle du H160. Airbus Group présentera l’E-Fan, un biplace électrique qui pourrait bien être l’un des premiers jalons vers l’avion plus électrique. Bombardier compte, lui, dévoiler le CSeries 300, destiné à concurrencer l’A320 et le B737 MAX. Dans les avions d’affaires, le Falcon 8X de Dassault sera bien présent. Côté militaire, les visiteurs pourront admirer l’A400M, qui volera malgré le récent accident en Espagne, ainsi que l’avion de transport ukrainien Antonov 178 et le chasseur pakistanais JF-17.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A défaut de nouveaux programmes, les acteurs de l’aéronautique auront à cœur de montrer aux visiteurs qu’ils innovent. "Il y a une tendance lourde à aller vers les technologies numériques, en particulier dans les moyens de production", explique Emeric D’Arcimoles, commissaire général du Salon. Imprimante 3D pour la production de pièces, tablettes numériques à réalité augmentée pour l’assemblage, robots ultra rapides… Le dossier de L'Usine Nouvelle consacré à l'impact du numérique dans l'aéronautique est en ligne. N’hésitez pas à vous rendre chez les ingénieristes, qui conçoivent ces solutions, comme Altran, Alten ou bien encore Akka Technologies. L’innovation numérique concerne aussi les appareils. Des exemples ? Thales présentera son cockpit du futur, composé uniquement d’écrans tactiles et d’un dispositif de réalité augmentée, ainsi que son système de contrôle aérien Shape. Source de différenciation pour les compagnies aériennes, la cabine est elle aussi en voie de modernisation. Internet, écrans haute définition, siège ergonomiques… Vous pourrez voir cette année comment nous voyagerons demain.

Allier environnement et sources d’économie

En cette année de COP21, impossible de faire l’impasse sur les enjeux environnementaux. Certes, le secteur ne représente aujourd’hui que 2% des émissions de CO2 dans le monde. Mais la croissance forte du trafic aérien (+ 5% par an au cours des 20 prochaines années), promet de faire augmenter cette part. Jeudi 18 juin, le salon du Bourget présentera une exposition éphémère : "COP21 vue du ciel". Elle montrera ce que le secteur effectue en faveur du climat. Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, et Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, devraient faire le déplacement. Outre cet événement destiné aux professionnels, le grand public pourra se rendre dans l’espace "Le ciel de demain". L’occasion de comprendre les actions du Corac (Conseil de la recherche aéronautique civile) en matière de propulsion, d’aérostructures, d’avionique et d’énergie à bord.

Pratique
Le salon aéronautique du Bourget se déroule du lundi 15 au dimanche 21 juin 2015. Les quatre premiers jours sont ouverts aux professionnels. Le salon est ouvert au grand public de 8h30 à 18h du vendredi 19 juin au dimanche 21 juin 2015

Autre message des industriels sur ce salon du Bourget : l'emploi ! L’aéronautique, au mieux de sa forme, peine à recruter. Un comble. Dispositif mis en place pour sensibiliser les jeunes : "L’avion des métiers", un semblant de ligne d’assemblage composée d’éléments d’un A320 (fuselage, aile, moteur, train d'atterrissage…). "Nous devons donner aux jeunes envie de venir dans ces métiers", affirme Marwan Lahoud, le président du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales (Gifas). Les visiteurs pourront comprendre comment un avion est assemblé. Les plus intéressés se rendront au Forum Emploi Formation. Au menu: des informations sur l’orientation dans les métiers de l’industrie aéronautique et spatiale, du transport aérien et de la défense nationale, ainsi que des offres de stages.

Olivier James

Olivier James Grand reporter Aéronautique - Défense
Olivier James

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS