Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Le bookmaker GVC discute de l'achat du concurrent Ladbrokes

Publié le

Infos Reuters LONDRES (Reuters) - L'officine de paris GVC Holdings se propose d'acheter sa concurrente Ladbrokes Coral moyennant 3,9 milliards de livres (4,4 milliards d'euros) au plus afin de s'adapter plus facilement aux règles strictes que veut imposer le gouvernement britannique aux machines à sous.

Le bookmaker GVC discute de l'achat du concurrent Ladbrokes
L'officine de paris GVC Holdings se propose d'acheter sa concurrente Ladbrokes Coral moyennant 3,9 milliards de livres (4,4 milliards d'euros) au plus afin de s'adapter plus facilement aux règles strictes que veut imposer le gouvernement britannique aux machines à sous. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann
© Christian Hartmann

Dans un communiqué commun publié jeudi, les deux bookmakers disent qu'il discutent d'une transaction qui donnerait aux actionnaires de Ladbrokes Coral 46,5% environ du nouvel ensemble, les actionnaires de GVC prenant le reste.

Les deux groupes avaient déjà entamé des discussions cette année mais elles s'étaient achevées sans accord.

GVC, basé dans l'Ile de Man et devenu l'un des leaders britanniques des jeux de hasard en ligne, a soumis une offre non contraignante en numéraire et en titres, dont le prix dépendra de l'examen entrepris par Londres, lequel pourrait affecter les résultats de Ladbrokes Coral, un bookmaker qui a pignon sur rue.

Analystes et professionnels pensent que cet examen aboutira à une nouvelle vague de consolidation dans un secteur du jeu qui n'en est pas à sa première.

L'offre valorise Ladbrokes Coral 160,9 pence par action, soit une valeur d'entreprise de l'ordre de 3,1 milliards de livres, à quoi s'ajoute une commission aléatoire pouvant atteindre 42,8 pence par action en fonction des conclusions de l'enquête du gouvernement.

L'action Ladbrokes Coral a terminé à 135,7 pence mercredi en Bourse de Londres, lui donnant une capitalisation de 2,61 milliards de livres. GVC a fini à 909 pence, ce qui le valorise 2,77 milliards de livres en Bourse.

(Kate Holton et Arathy Nair, Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus