Le bon démarrage de la Peugeot 2008 va recréer des emplois à Mulhouse

Une centaine d'emplois vont pouvoir être recréés sur le site PSA de Mulhouse grâce au bon démarrage commercial de la 2008, le petit crossover que Peugeot a lancé en France le 16 mai, a annoncé lundi la direction de l'usine.

Partager

Le bon démarrage de la Peugeot 2008 va recréer des emplois à Mulhouse

Une demi-équipe supplémentaire, soit 300 personnes, sera affectée à partir du 15 septembre à la fabrication de ce modèle dérivé de la 208, dont la production passera de 315 à 460 véhicules par jour.

"C'est une excellente nouvelle liée aux qualités de la voiture puisqu'on est sur un marché qui n'est pas du tout dans une phase de croissance", a souligné le directeur du site Luciano Biondo lors d'une conférence de presse organisée à la suite d'un comité d'entreprise.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Si la reprise des recrutements est de bon augure pour l'usine alsacienne, son niveau de production se situe encore, selon la direction, à la moitié de ses capacités de 430 000 véhicules par an. Au début des années 2000, le site avait vu ses effectifs monter à près de 13 000 salariés pour une production dont le pic s'était établi à plus de 1 800 véhicules par jour.

L'embellie liée à la 2008 aura pour contrepartie une baisse de la production sur le système qui assemble actuellement les Citroën C4 et DSA à raison de 700 véhicules par jour avec deux équipes. Il n'en produira plus que 540 à compter du 24 juin, avec une équipe et demie, 200 salariés étant appelés à passer d'un modèle à l'autre.

Cent recrutements externes compléteront l'effectif par le biais de contrats d'intérim et d'insertion.

L'usine de Mulhouse, qui emploie actuellement 8 000 salariés, dont près de 300 intérimaires, continuera d'assembler environ un millier de véhicules par jour, avec une équipe et demie dévolue à chacune de ses deux lignes de production.

Cette réorganisation doit permettre, selon la direction, d'éviter tant le recours au chômage partiel, qui perdure pour les Citroën plus impactées par la baisse du marché, que les heures supplémentaires instituées fin avril pour lancer la 2008.

La CGT voit pour sa part un "artifice" dans ces mesures, son délégué Julien Wostyn soulignant que "la direction a renvoyé un millier d'intérimaires et a supprimé 500 emplois en CDI à Mulhouse en 2012".

L'usine doit encore se séparer de 270 salariés, hors activités de production des véhicules, dans le cadre du plan social lancé par PSA en 2012. Il s'agira de départs volontaires.

Elle espère aussi pouvoir encore augmenter les volumes de production de la 2008 dont les objectifs de vente sont de 200.000 véhicules par an, un peu plus de la moitié pour Mulhouse, seul site de production de ce crossover pour l'Europe et l'Afrique, le reste étant produit en Chine et au Brésil.

(Reuters, par Gilbert Reilhac)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS