Le Boeing 737 MAX a effectué son premier vol de certification aux États-Unis

Le gendarme aérien américain a piloté le 29 juin le premier vol de certification du Boeing 737 MAX. Une étape importante pour l'éventuel retour dans les airs de l'avion.

Partager

Le Boeing 737 MAX a effectué son premier vol de certification aux États-Unis
Le 737 MAX est cloué au sol à travers le monde depuis que deux appareils se sont écrasés en 2018 et 2019 à cinq mois d'intervalle, tuant 346 personnes au total.

Après 15 mois d'interdiction de vol, un Boeing 737 MAX a finalement décollé lundi 29 juin aux États-Unis pour un premier vol de certification. L'avionneur américain préparait depuis des mois cette étape importante pour le retour dans les airs de son modèle best-seller. L'action de l'entreprise grimpait de 10 % vers 21h00 (heure de Paris) à Wall Street.

Le 737 MAX est cloué au sol à travers le monde depuis que deux appareils se sont écrasés en 2018 et 2019 à cinq mois d'intervalle, tuant 346 personnes au total en Ethiopie et en Indonésie. Ces deux catastrophes ont déclenché une série de poursuites judiciaires et d'enquêtes parlementaires qui ont privé l'avionneur d'une précieuse source de revenus. Le logiciel commandant le système anti-décrochage de l'appareil a été mis en cause.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Trois jours de tests pilotés par la FAA

Lundi 29 juin, à 9h55 (18h55 à Paris), un Boeing 737 MAX a donc décollé d'un aéroport des environs de Seattle (États-Unis). L'avion a effectué plusieurs manoeuvres, dont deux décollages au total, avant de ré-atterrir vers 14h15 (20h15 à Paris). La série de vols de certification s'étalera sur trois jours. Cette étape donne suite à la fin de l'examen par la FAA (Federal Aviation Administration) des nouveaux processus de sécurité mis en place par Boeing sur le 737 MAX.

Lors des vols de certification, les appareils sont pilotés par des experts de la FAA, le gendarme aérien américain qui a également fait l'objet de critiques pendant la crise du 737 MAX. Dans un communqué, la FAA précise que les trois jours de tests permettront "d'évaluer les modifications proposées par Boeing sur le système de commandes automatiques de vol du 737 MAX". Ces vols "comprendront une large gamme de manoeuvres de vol et de procédures d'urgence pour évaluer si ces modifications répondent aux normes de certification de la FAA", ajoute l'agence.

Le gendarme aérien américain prendra "le temps nécessaire"

La FAA a souligné qu'elle prendrait "le temps nécessaire pour examiner en détail le travail de Boeing". "Si les vols de certification constituent une étape importante, un certain nombre de tâches essentielles restent à accomplir", a tempéré l'administration américaine. "Nous ne lèverons l'interdiction de vol que lorsque nous serons convaincus que l'appareil remplit les critères de certification", a-t-elle insisté.

Si les essais en vol sont concluants, la FAA devra ensuite valider les nouvelles procédures de formation des pilotes en simulateur de vol, entre autres. Ce qui signifie que l'autorisation de reprise des vols commerciaux ne devrait pas intervenir avant septembre, ont dit des sources à Reuters. Plus tôt dans l'année, Boeing espérait encore une reprise des vols commerciaux en juin.

Dans le même temps, l'avionneur américain a subi un nouveau revers commercial lié au 737 MAX. La compagie aérienne Norwegian Air Shuttle a annoncé le 29 juin l'annulation d'une commande de 92 appareils 737 MAX.

Avec Reuters (Eric M. Johnson à Seattle et David Shepardson à Washington ; version française Nicolas Delame et Bertrand Boucey)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Paris - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS