Le BoE invite les banques à se préparer à un Brexit dur

par Emma Rumney et Sinead Cruise
Partager
Le BoE invite les banques à se préparer à un Brexit dur
La Banque d'Angleterre (BoE) a demandé aux établissements financiers britanniques de procéder à des vérifications de leur bilan toutes les six heures dans les jours qui suivraient un éventuel Brexit dur, c'est-à-dire sans accord passé avec l'Union européenne, et ce afin d'éviter une brutale raréfaction du crédit. /Photo d'archives/REUTERS/Toby Melville

LONDRES (Reuters) - La Banque d'Angleterre (BoE) a demandé aux établissements financiers britanniques de procéder à des vérifications de leur bilan toutes les six heures dans les jours qui suivraient un éventuel Brexit dur, c'est-à-dire sans accord passé avec l'Union européenne, et ce afin d'éviter une brutale raréfaction du crédit, a déclaré mercredi une source professionnelle.

L'Autorité de régulation prudentielle (PRA), organe de surveillance de la banque centrale, accélère la planification post-Brexit car Bruxelles et Londres n'ont plus beaucoup de temps pour s'entendre sur les conditions de leur divorce.

"L'hypothèse de travail était qu'il y aurait quelque chose (en termes d'accord) mais à présent (...) il se peut tout simplement qu'ils n'aient plus le temps", a dit la source, au sujet des difficiles négociations entre le Royaume-Uni et l'UE.

La PRA s'est refusé à tout commentaire.

Pour l'heure ces négociations n'ont pas abouti à un compromis alors qu'il reste six mois avant le 29 mars, date officielle de sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne. Une sortie sans accord aurait pour effet d'effacer tout le cadre légal sur lequel s'appuie la plus grande partie du secteur financier et d'ébranler l'économie britannique.

Pour autant, la BoE n'a aucun souci particulier pour ce qui est de la résistance du secteur bancaire britannique dans son ensemble, renvoyant aux masses de fonds propres constituées pour aider les établissements à faire face à des marchés heurtés.

La surveillance de la BoE en cas de non-accord porterait sur les dépôts, les prêts, l'exposition aux changes et aux dérivés ainsi que sur tout changement intervenant dans les coûts de financement et de prêt, a précisé la source.

La procédure comporterait aussi des appels téléphoniques à intervalles réguliers afin que les équipes dirigeantes des banques puissent communiquer en temps réel sur les répercussions d'un Brexit dur.

Cette procédure de surveillance renforcée n'a rien d'exceptionnel: la PRA y avait déjà eu recours lorsque l'Ecosse s'était prononcé sur son maintien dans le Royaume-Uni en 2014 et lors du référendum du Brexit en 2016.

LAISSER LE ROBINET DU CRÉDIT OUVERT

Certaines grandes banques se préparent en tous les cas au scénario du pire même si l'on évoque des progrès dans les discussions avant un sommet de l'UE qui doit se tenir la semaine prochaine, a poursuivi la source.

Elle précise qu'un grand établissement au moins a préparé une procédure pour les équipes qui sont sur le terrain dans le cas d'une sortie mouvementée, synonyme de problèmes de liquidités pour les clients des entreprises ou de perturbations de la logistique si les importations en provenance de l'UE s'accumulent à la frontière.

L'établissement en question prévoit d'assurer une présence permanente dans ses locaux afin de surveiller l'impact sur la livre et les taux d'intérêt et de se protéger en cas de grosses fluctuations de l'une ou des autres.

La PRA n'a pas encore demandé officiellement aux banques de partager leurs informations sur leurs préparatifs "no deal" mais cela se fera en temps et en heure, selon la source, et le régulateur ne manquera pas de leur demander de maintenir des volumes de crédit en tant que de besoin.

"Il ne faut en aucun cas que les banques britanniques ne mettent l'économie à genoux", a-t-elle résumé.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS