L'Usine Agro

Le blé dur français ne parvient pas à remonter la pente

Franck Stassi , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Des prix bas et des problèmes récurrents de production entament l’entrain des agriculteurs français à semer du blé dur, ingrédient de base des pâtes, pourtant plébiscitées. Les surfaces ne cessent de chuter.

Le blé dur français ne parvient pas à remonter la pente
En 2015, la filière céréalière souhaitait doubler la production française de blé dur d’ici à 2025.
© Flickr/cc CIMMYT

Malgré de multiples tentatives de relance, la filière française du blé dur est toujours à la peine. En 2019, la production est attendue en recul de 17,7% sur un an, à 1,5 million de tonnes (Mt), et de 24,6% par rapport à la moyenne quinquennale. Les surfaces ont dégringolé de 27,4% entre les deux campagnes, à 260 000 hectares (ha). Il faut remonter à 1995 pour retrouver des surfaces inférieures. Seul élément positif : une qualité au rendez-vous.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte