Le bitcoin fragilisé par les propos du patron de JPMorgan Chase

par Jemima Kelly
Partager
Le bitcoin fragilisé par les propos du patron de JPMorgan Chase
Le bitcoin a perdu jusqu'à plus de 10% de sa valeur au lendemain d'un avertissement du PDG de la banque américaine JPMorgan Chase & Co, Jamie Dimon, selon lequel cette monnaie virtuelle est une "fraude" qui finira par "exploser". /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

LONDRES (Reuters) - Le bitcoin a perdu mercredi jusqu'à plus de 10% de sa valeur au lendemain d'un avertissement du PDG de la banque américaine JPMorgan Chase & Co, Jamie Dimon, selon lequel cette monnaie virtuelle est une "fraude" qui finira par "exploser".

La cryptomonnaie la plus connue et la plus importante au monde a vu sa valeur plus que quintupler depuis le début de l'année, à un pic de près de 5.000 dollars (4.205 euros) le 2 septembre.

Mais depuis la semaine dernière, le cours du bitcoin est en chute libre, affecté par l'annonce par les autorités chinoises de l'interdiction pour des individus comme des organisations de lever des fonds par émissions de jetons digitaux (initial call offerings ou ICOs), une pratique que Pékin juge illégale.

Les ICOs ont dopé la valeur de toutes les cryptomonnaies, passant d'environ 17 milliards de dollars au début de l'année à quelque 180 milliards de dollars au début septembre, un niveau record. Le bitcoin représente un peu moins de la moitié de ce montant.

Après l'annonce sur les ICOs, le bitcoin a pâti lundi de plusieurs informations de presse selon lesquelles Pékin envisagerait d'interdire l'usage des monnaies virtuelles dans les échanges domestiques.

La mise en garde mardi de Jamie Dimon a entraîné un nouveau plongeon de 11% du bitcoin, qui avait déjà perdu environ 15% de sa valeur en 10 jours.

"Il rejoint plusieurs observateurs du marché qui ont critiqué le bitcoin et estimé qu'il pourrait être une bulle, donc ses propos pourraient avoir accéléré la chute", a déclaré James Butterfill, directeur de la stratégie de recherche et d'investissement chez ETF Securities, à Londres.

Sur la plate-forme Bitstamp, le bitcoin se négociait mercredi en baisse de 6,05% à 3.915 dollars vers 17h05 GMT, après avoir touché un creux à 3.720,01 dollars en séance.

La plupart des autres monnaies numériques étaient également en repli, notamment l'ether en baisse de 10%, selon Coinmarketcap, un site spécialisé.

La monnaie virtuelle permet aux individus de faire des transferts entre personnes ou de payer pour des produits ou services en contournant les banques et le système financier classique.

(Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS