Le bio plus efficace que les pesticides selon l'INRA

Alors que l'utilisation et la dangerosité du glyphosate sont de plus en plus questionnées, les chercheurs de l'INRA de Rennes montrent, dans un article publié mi-juillet dans Nature Sustainability, que l'agriculture biologique est aussi efficace que la pratique conventionnelle contre les parasites.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le bio plus efficace que les pesticides selon l'INRA
Selon l'INRA, l'agriculture bio serait aussi efficace que l'application de pesticides

Les partisans du glyphosate le clament depuis des mois : il n’y a, à l’heure actuelle, aucune technique aussi efficace que l’utilisation du fameux pesticide pour protéger les cultures. Un argument que les chercheurs de l’INRA de Rennes viennent de mettre à mal. Dans une étude publiée cet été dans la revue scientifique Nature Sustainability, les chercheurs démontrent que la culture en agriculture biologique est au moins aussi efficace que la pratique conventionnelle. "Nous démontrons que, par rapport aux systèmes de culture conventionnels, l’agriculture biologique favorise le potentiel biologique global de lutte antiparasitaire", expliquent les scientifiques.

Une meilleure régulation dans les cultures bio

Une efficacité due à la régulation naturelle des parasites plus importante dans les systèmes de culture d'agriculture biologique que dans les systèmes conventionnels, et ce pour tous les types de bio-agresseurs. Pour arriver à ce résultat, l’INRA de Rennes a analysé plus de 177 études réalisées sur le sujet. Certes, les scientifiques observent une présence plus importante des mauvaises herbes dans les champs bio, mais selon eux, c’est la "présence de ces cultures non désirées qui permet de lutter au mieux contre les maladies et les ravageurs ".

Un recours judiciaire pour faire interdire le glyphosate en France

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les résultats de cette étude interviennent alors que le glyphosate est de plus en plus questionné. La semaine passée, un tribunal de Californie condamnait le géant de l’agro-chimie Monsanto à indemniser un jardinier atteint de cancer après qu’il ait utilisé du glyphosate. "Nos conclusions ouvrent des perspectives d’intérêt pour réduire l’utilisation de fongicides ou d’insecticides de synthèse sans pour autant augmenter les niveaux d’infestation des pathogènes ou des ravageurs", expliquent les chercheurs de l’INRA.

Une optique sur laquelle les députés du groupe Europe Ecologie Les Verts devraient s’appuyer. Les députés écologistes ont, en effet, ce lundi 20 août, déposé un recours judiciaire en référé pour faire interdire en France les herbicides contenant du glyphosate produit par Monsanto.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS