Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Le bio plus efficace que les pesticides selon l'INRA

, , , ,

Publié le

Alors que l'utilisation et la  dangerosité  du  glyphosate  sont de plus en plus questionnées, les chercheurs de l'INRA de Rennes montrent, dans un article publié  mi-juillet  dans Nature  Sustainability , que l'agriculture biologique est aussi efficace que la pratique conventionnelle contre les parasites.

Le bio plus efficace que les pesticides selon l'INRA
Selon l'INRA, l'agriculture bio serait aussi efficace que l'application de pesticides

Les partisans du glyphosate le clament depuis des mois : il n’y a, à l’heure actuelle, aucune technique aussi efficace que l’utilisation du fameux pesticide pour protéger les cultures. Un argument que les chercheurs de l’INRA de Rennes viennent de mettre à mal. Dans une étude publiée cet été dans la revue scientifique Nature Sustainability, les chercheurs démontrent que la culture en agriculture biologique est au moins aussi efficace que la pratique conventionnelle. "Nous démontrons que, par rapport aux systèmes de culture conventionnels, l’agriculture biologique favorise le potentiel biologique global de lutte antiparasitaire", expliquent les scientifiques.

Une meilleure régulation dans les cultures bio

Une efficacité due à la régulation naturelle des parasites plus importante dans les systèmes de culture d'agriculture biologique que dans les systèmes conventionnels, et ce pour tous les types de bio-agresseurs. Pour arriver à ce résultat, l’INRA de Rennes a analysé plus de 177 études réalisées sur le sujet. Certes, les scientifiques observent une présence plus importante des mauvaises herbes dans les champs bio, mais selon eux, c’est la "présence de ces cultures non désirées qui permet de lutter au mieux contre les maladies et les ravageurs ".

Un recours judiciaire pour faire interdire le glyphosate en France

Les résultats de cette étude interviennent alors que le glyphosate est de plus en plus questionné. La semaine passée, un tribunal de Californie condamnait le géant de l’agro-chimie Monsanto à indemniser un jardinier atteint de cancer après qu’il ait utilisé du glyphosate. "Nos conclusions ouvrent des perspectives d’intérêt pour réduire l’utilisation de fongicides ou d’insecticides de synthèse sans pour autant augmenter les niveaux d’infestation des pathogènes ou des ravageurs", expliquent les chercheurs de l’INRA.

Une optique sur laquelle les députés du groupe Europe Ecologie Les Verts devraient s’appuyer. Les députés écologistes ont, en effet, ce lundi 20 août, déposé un recours judiciaire en référé pour faire interdire en France les herbicides contenant du glyphosate produit par Monsanto. 

Réagir à cet article

5 commentaires

Nom profil

12/09/2018 - 22h43 -

Appâtons le chaland..... de "le bio plus efficace que les pesticides on passe rapidement à "l'agriculture biologique est aussi efficace que la pratique conventionnelle contre les parasites". Avec des accroches aussi publicitaires on décrédibilise les deux parties.... un clivage imposé pour la majeure partie par des médias voyeurs.
Répondre au commentaire
Nom profil

22/08/2018 - 21h18 -

J'ajoute que la multiplication des adventices en bio (et en conventionnel si le désherbage est mal maîtrisé), que les chercheurs semblent applaudir, entraîne le développement des ergots des céréales, dont les toxines sont très dangereuses pour l'Homme. Cela nécessite ensuite le triage densimétrique ou optique très coûteux des lots contaminés et l'enfouissement profonds des sclérotes (labour) au champs. Autant dire que toutes ces informations de base mais fondamentales pour un exploitant sont passées à la trappe dans cette méta-étude. Enfin pour être précise et complète, le glyphosate est 40 fois moins toxique que la caféine (du café) en aigu. En dose chronique, c'est 250 fois moins. Cela permet de relativiser.
Répondre au commentaire
Nom profil

23/08/2018 - 21h39 -

Si l'on arrête le glyphosate.. les agriculteurs consommeront 250 fois moins de caféine.. on sera gagnant sur tous les tableaux !!! Prenez le temps de vous documenter et de rencontrer des agriculteurs bio! Le mode de culture actuel dates de quelques décennies. Il est déjà à bout de souffle... Nb c'est déjà le passé !
Répondre au commentaire
Nom profil

01/11/2018 - 14h40 -

Alors qu'est-ce que vous attendez pour arreter le café? Un bon bol de glyphosate tous les matins avec son croissant, pour bien commencer la journée. C'est sûr, y a un marché a prendre là pour Monsanto... Faut juste changer un peu le marketing, mais ca peut le faire avec un bon slogan: "Tous les matins la patate, l'ami glyphosate".
Répondre au commentaire
Nom profil

22/08/2018 - 20h50 -

Dans l'étude : "Our study shows that there are lower levels of pathogen infestation, similar levels of animal pest infestation and much higher levels of weed infestation in organic than in conventional systems." Traduction : "Notre étude montre que les niveaux d'infestation par les agents pathogènes sont inférieurs, que les niveaux d'infestation par les animaux sont similaires et que les niveaux d'infestation par les mauvaises herbes sont beaucoup plus élevés dans les systèmes biologiques que dans les systèmes conventionnels." Le glyphosate est un herbicide, il sert à traiter les mauvaises herbes. C'est justement le point sur lequel l'agriculture biologique fait moins bien, d'après cette étude. Contrairement à ce que vous dîtes dans votre premier paragraphe, l'argument des partisans du glyphosate est confirmé par cette étude. Pouvez-vous corriger votre article pour qu'il corresponde à la réalité ?
Répondre au commentaire
Nom profil

21/08/2018 - 20h46 -

Les chercheurs ne démontrent rien de nouveau, ils se contentent de sélectionner quelques études (sur quels critères ? Mystère) pour tirer les conclusions qui les arrangent (rien de nouveau ici). Ce qui intéresse le terrain (les agriculteurs), ce n'est pas de "favoriser un potentiel" mais de traiter efficacement pour optimiser et ne pas gaspiller les ressources. De plus, les chercheurs se trompent en attribuant aux adventices plus nombreuses en bio le mérite d'une infestation moindre : on peut obtenir un meilleur résultat en "remplaçant" ces adventices nuisibles par des plantes compagnes ou en multipliant les variétés plantées, ce que l'on fait couramment en céréales et oléoprotéagineux. Enfin il est ironique qu'on veuille interdire un produit 40 fois moins toxique que la caféine ! Cette opération de propagande rappelle celle contre le DDT avec les mêmes alarmistes et hypocrites aux commandes et les mêmes ignares pour applaudir.
Répondre au commentaire
Nom profil

21/08/2018 - 08h51 -

Le bio utilise des pesticides. Par ailleurs il utilise des herbicides (sulfate de cuivre, métal lourd s'accumulant dans les sols) qui ont un effet néfaste sur la microfaune et donc également sur des insectes nuisibles, contrairement au glyphosate. Enfin, les champs bio bénéficient des pesticides utilisés sur les champs d'agriculture conventionnelle du secteur, qui limitent la prolifération des nuisibles. Pas journaliste, mais ça me fait plaisir de vous aider dans votre métier ...
Répondre au commentaire
Nom profil

22/08/2018 - 10h37 -

Vous êtes un employé de Monsanto? Souhaiteriez vous également que les agriculteurs bio paient une redevance à leur voisin qui utilisent le glyphosate? Pour le Bio, je recommende à ceux que cela intéresse le Film tourné avec le prince Charles "Der Bauer und sein Prinz: Dokumentarfilm 80 Min" (c'est en Anglais, je n'ai pas trouvé de version Francaise).
Répondre au commentaire
Nom profil

22/08/2018 - 11h29 -

Salut JACK de le scientifique... T'es le fameux JACK trouvé par l'agrochimie pour justifier ses agissements... Y a toujours un JACK le scientifique pour dire "si si... le glypho" c'est bon... non non le bio c'est pas bon..." Alors JACK... Peux-tu me faire plaisir & fermer ta bouche, je crois que tu en as assez fait... Et si tu veux tu peux dire à tes gosses ton vrai job histoire qu'eux aussi puissent un jour te mépriser.
Répondre au commentaire
Lire la suite
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle