Le bien-être animal a son étiquette

Adeline Haverland ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

En bref

Le bien-être animal a son étiquette
Cet indicateur est, pour l’instant, limité aux volailles.
Après la valeur nutritive, c’est au tour du bien-être animal d’avoir une étiquette. C’est le groupe Casino, en partenariat avec trois organisations de protection animale, qui vient de le lancer. Depuis le 10 décembre, celle-ci est apposée sur six références de la filière volaille. Au total, plus de 100 éleveurs appartenant à deux groupements et un abattoir ont déjà été audités selon un référentiel de 230 critères établis par le groupe de distribution et les ONG. « Dix critères concernent les couvoirs, une cinquantaine sont relatifs à l’élevage, vingt à la collecte et au transport et cent cinquante à l’abattage », précise Mathilde Bibal, la responsable de mission RSE chez Casino. Ils permettent de classer le bien-être animal selon quatre niveaux :[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte