L'Usine Agro

Le bien-être animal, à quel prix ?

Adeline Haverland , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Enquête Le bien-être animal s'est invité dans le plan de relance du gouvernement français avec la volonté de moderniser les abattoirs. Une façon pour l'exécutif de répondre à l'initiative portée par des dizaines d'associations : le "référendum pour les animaux". La France peut-elle rattraper son retard dans ce domaine sans ruiner les industriels et les éleveurs ? Nous avons interrogé les associations et les professionnels du secteur.

Le bien-être animal, à quel prix ?
Quel est le coût du bien-être animal pour les éleveurs français ?
© Avec 41 millions d’animaux de rente, la France est un acteur historique de la santé animale. Elle compte quatre des dix plus grands acteurs mondiaux du secteur.

Les questions liées au bien-être animal apparaissent de plus en plus dans l’agenda politique. Alors que près de 600 000 Français ont signé une pétition demandant la mise en place d’un référendum d'initiative partagée (RIP) sur les animaux, le nouveau ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a présenté la modernisation des abattoirs comme une des mesures du plan de relance dévoilé le 3 septembre.

Même si la question des abattoirs n'est pas au menu du RIP, la majorité des propositions concernent toutefois les élevages. L’initiative propose notamment l’interdiction de l’élevage des animaux de rente en cage, case, stalle ou box à partir de 2025. Les animaux de rente incluent entre autres les poules pondeuses, les lapins, les oies, les canards, les dindes, les truies, les porcs, les veaux ou encore les cailles. Le RIP souhaite aussi interdire à partir de 2025 la commercialisation des fourrures et l’élevage des animaux dans le but d’obtenir de la fourrure (voir encadré en fin d'article).

La France en retard sur ses concurrents européens

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte