Le bénéfice de Kingfisher monte malgré le recul des ventes

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, le numéro un européen des magasins de bricolage et d'aménagement intérieur, annonce une hausse de 15% de son bénéfice au premier trimestre, la baisse de ses coûts et la réduction de ses pertes en Chine ayant plus que compensé le repli de ses ventes à périmètre comparable.

Partager

Le groupe britannique, propriétaire entre autres des enseignes B&Q au Royaume-Uni et Castorama ou Brico Dépôt en France, a réalisé un bénéfice de 146 millions de livres (175 millions d'euros) sur les 13 semaines au 1er mai.

Huit banques et sociétés de Bourse interrogées par Reuters anticipaient en moyenne un bénéfice de 145 millions de livres.

Les ventes des magasins ouvert depuis au moins un an ont reculé de 1,8% à l'échelle du groupe et de 2,8% au Royaume-Uni et en Irlande, mais elles ont augmenté de 0,2% en France.

Kingfisher exploite au total plus de 830 magasins dans huit pays.

Cependant, les marges ont bénéficié des mesures d'économies mises en oeuvre récemment, qui ont porté entre autres sur la centralisation accrue des achats et le recours plus marqué aux centres de production à bas coûts d'Asie.

"Les vents contraires que nous anticipions au début de l'année semblent devoir se maintenir mais nous sommes en bonne forme et bien préparés", a déclaré le directeur général Ian Cheshire.

En Bourse, l'action Kingfisher a évolué en ligne avec l'indice Stoxx 600 du secteur de la distribution ces douze derniers mois. Elle a fini mercredi à 223,8 pence, valorisant le groupe à 5,3 milliards de livres.

Mark Potter, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 Commentaire

Le bénéfice de Kingfisher monte malgré le recul des ventes

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS