Le bénéfice de H&M dépasse les attentes au 3e trimestre, le redressement se poursuit

par Anna Ringstrom
Partager
Le bénéfice de H&M dépasse les attentes au 3e trimestre, le redressement se poursuit
H&M a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel légèrement supérieur au résultat préliminaire annoncé par le groupe le 15 septembre et à celui prévu par les analystes. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Segar

STOCKHOLM (Reuters) - H&M a fait état jeudi d'un bénéfice trimestriel légèrement supérieur au résultat préliminaire annoncé par le groupe le 15 septembre et à celui prévu par les analystes.

Le géant suédois de l'habillement, dont les ventes ont continué à se redresser en septembre à la faveur d'une réouverture de ses magasins et d'une baisse des coûts, a également annoncé vouloir réduire le nombre de ses boutiques de 250 l'an prochain, soit 5% de son réseau.

Sur la période juin-août, troisième trimestre de son exercice, le bénéfice avant impôts est ressorti finalement à 2,37 milliards de couronnes (226 millions d'euros), contre un chiffre préliminaire de deux milliards annoncé le mois dernier.

Il était de 5,01 milliards un an plus tôt. Les analystes interrogés par Refinitiv prévoyaient en moyenne un bénéfice de 2,03 milliards de couronnes.

A la Bourse de Stockholm, l'action H&M s'adjugeait 5,17% dans la matinée, signant la meilleure performance de l'indice paneuropéen Stoxx 600 (+0,49%).

"Grâce à des collections prisées, associées à des décisions rapides et déterminantes, nous avons renoué avec le bénéfice", a déclaré la directrice générale du groupe, Helena Helmersson.

"Même si les obstacles soient loin d'être levés, nous estimons que le pire est derrière nous et sommes bien positionnés pour ressortir plus forts de la crise".

Sur la période mars-mai, deuxième trimestre de son exercice, H&M avait accusé une perte de 6,5 milliards de couronnes suédoises en raison de l'impact sur son activité de l'épidémie de coronavirus et des fermetures de magasins décidées pour enrayer la crise sanitaire.

Sur un an, les ventes du groupe, exprimées en devises locales, ont reculé de 5% en septembre après une contraction de 19% au cours des trois mois à fin août.

Sur les 5.000 magasins du groupe dans le monde, 3% sont encore temporairement fermés contre 80% au plus fort de la crise, a précisé le groupe.

Son concurrent espagnol, Inditex, propriétaire de l'enseigne Zara, a également renoué avec le bénéfice sur le trimestre clos fin juillet.

(Anna Ringstrom; version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS