Le bénéfice d'ING meilleur que prévu au troisième trimestre avec les commissions et le crédit

AMSTERDAM (Reuters) - ING Groep, plus grande banque des Pays-Bas, a fait état jeudi d'un bénéfice imposable meilleur que prévu au troisième trimestre, à 1,92 milliard d'euros, en raison de la croissance de ses commissions et de l'amélioration des marges sur ses prêts, parallèlement à la baisse de ses provisions pour créances douteuses.
Partager
Le bénéfice d'ING meilleur que prévu au troisième trimestre avec les commissions et le crédit
ING Groep, plus grande banque des Pays-Bas, a fait état jeudi d'un bénéfice imposable meilleur que prévu au troisième trimestre, à 1,92 milliard d'euros, en raison de la croissance de ses commissions et de l'amélioration des marges sur ses prêts, parallèlement à la baisse de ses provisions pour créances douteuses. /Photo d'archives/REUTERS/Francois Lenoir

Les analystes interrogés par Refinitiv prévoyaient un bénéfice imposable à 1,80 milliard d'euros. Au troisième trimestre 2020, il s'était établi à 1,20 milliard d'euros.

"Nous avons constaté une poursuite de la croissance du crédit immobilier, alors que la demande de prêts des entreprises a été influencée par les effets économiques de la pandémie de COVID", a déclaré le directeur général Steven van Rijswijk, cité dans un communiqué.

Les frais et commissions ont augmenté de 20% pour atteindre 882 millions d'euros, a indiqué ING.

La marge nette d'intérêt de la banque s'est améliorée, passant à 1,38% contre 1,36% à la même période l'année dernière tandis que son ratio coûts-revenus (CIR) est passé à 57,8% contre 61%.

ING a annoncé des provisions pour créances douteuses à 39 millions d'euros, en dessous des niveaux habituellement observés, grâce à la reprise de certaines provisions inscrites lors de la pandémie.

La croissance du crédit a été de 3,1 milliards d'euros, dont 4,7 milliards d'euros de prêts aux particuliers, essentiellement des prêts immobiliers, et un solde négatif de 1,6 milliard d'euros dans la banque de grande clientèle avec le remboursement par les établissements commerciaux d'emprunts contractés pendant la crise du coronavirus.

(Reportage Toby Sterling; version française Kate Entringer, édité par Bertrand Boucey)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

CHEF DE PROJET IT F/H

Safran - 22/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

40 - Landes

Analyses eau et poisson.

DATE DE REPONSE 22/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS