L'Usine Agro

Le beaujolais nouveau en trois chiffres

, , ,

Publié le

Comme le veut un décret de 1986, c'est le 15 novembre, troisième jeudi du mois de novembre que le beaujolais nouveau fait son grand retour sur les tables. Notes de fruits rouges, légèrement acidulés, le millésime 2018 s'annonce bon selon les producteurs. Retour en 3 chiffres sur ce phénomène.

Le beaujolais nouveau en trois chiffres
Le beaujolais nouveau revient sur les tables ce 15 novembre.

17 millions d’euros de Chiffre d'Affaires

Avant d'être un phénomène convivial, l'arrivée du beaujolais nouveau est surtout un événement économique dont les ventes ont généré plus de 17 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017. Phénomène exceptionnel dans le domaine du vin : 85% de ce résultat est réalisé sur les 10 premiers jours. Au total, plus de 189 000 hl, soit 24 millions de bouteilles du vin ont été vendues en 2017 . Une production qui représente plus de 25 % du total du vignoble beaujolais.

40% de la production à l'exportation

N'en déplaise à Donald Trump, si les Français ne manquent pas à la tradition du beaujolais nouveau ce sont surtout les étrangers, aux premiers rangs desquels les japonnais, qui, en 2016, ont acheté 47 000 hl (soit 6.3 millions de bouteilles), ainsi que les américains, les chinois, les anglais et les canadiens qui réclament le beaujolais.

En effet, 40% de la production est destinée à l'export, ce qui en fait l'un des vins français les plus vendus à l'étranger. 

-7,7% au Japon

Des bons chiffres qui ne cachent toutefois pas un désamour de plus en plus marqué pour le beaujolais. Au Japon, pays historique pour ce vin d'automne, les ventes ont reculé de 7,7% en volume en 2017 et de 7,5% en valeur. En 2011, on y vendait plus de 8 millions de bouteilles, soit 2 millions de plus qu'en 2017. Un repli expliqué par le succès croissant des vins nouveaux venant d'Italie, d'Espagne ou d'Amérique du Sud.

Pour se maintenir, les producteurs de beaujolais tablent aujourd'hui sur une montée en gamme. Une stratégie qui fonctionne puisqu'en 2017, les crus affichent une hausse de 14%. Ces chiffres permettent ainsi au Beaujolais d'être parmi les vins les mieux exportés de l'hexagone.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte