Le baril de brut termine en hausse à New York

NEW YORK (Reuters) - Les cours du brut ont terminé en hausse lundi, tandis que le Brent a en revanche reculé, alors que la progression des rebelles libyens laisse entrevoir une possible reprise des exportations pétrolière du pays.

Partager

Sur le Nymex, le contrat à septembre sur le brut léger américain (WTI), qui a expiré en fin de séance, a fini sur un gain de 1,86 dollar, soit 2,26%, à 84,12 dollars le baril. Le Brent a de son côté cédé 26 cents, soit 0,24%, à 108,36 dollars.

L'italien Eni, qui était le principal producteur étranger de pétrole en Libye, a fait son retour dans le pays, alors que l'entrée des rebelles libyens à Tripoli laisse entrevoir une possible reprise des exportations d'or noir.

Des chars et tireurs d'élite de l'armée libyenne peinaient lundi matin à résister aux assauts des rebelles dans la capitale, où des milliers d'opposants à Mouammar Kadhafi ont fêté la fin prochaine d'un règne sans partage entamé en 1969.

Avant le déclenchement de l'insurrection en Libye, le pays, membre de l'Opep, produisait environ 1,6 million de barils par jour (bpj), soit près de 2% de la production mondiale.

Les titres du français Total, de l'autrichien OMV et d'Eni ont clôturé en hausse de 2,25%, 5,14% et 6,33%, le marché espérant un retour à la situation antérieure à l'insurrection.

L'indice Stoxx Europe 600 du secteur pétrolier et gazier a avancé de son côté de 1,28%.

Catherine Monin pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS