Le banquier Reyl de nouveau mis en examen à Paris

PARIS (Reuters) - François Reyl, le directeur général de la banque suisse Reyl & Cie, a été mis en examen jeudi à Paris pour "blanchiment de fraude fiscale", a-t-on appris vendredi de source judiciaire et auprès de la banque.

Partager

Le banquier, qui a été placé sous contrôle judiciaire, avait déjà été mis en examen fin octobre par les juges financiers Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire pour le même chef, mais dans le cadre de l'affaire Cahuzac.

L'enquête qui lui vaut une seconde mise en examen a été ouverte après les déclarations, le 18 avril devant les magistrats, d'un ancien cadre de Reyl, Pierre Condamin-Gerbier, interrogé comme témoin dans le scandale du compte caché de l'ex-ministre du Budget.

Dans un communiqué, la banque Reyl "s'indigne de la mise en examen de son dirigeant, assortie d'une interdiction provisoire de sortie du territoire et d'exercer sa fonction de directeur général".

François Reyl, qui est Français, ne pourrait donc plus se rendre provisoirement en Suisse, à en croire le communiqué de la banque.

"Cette décision, totalement disproportionnée et injustifiée, ignore les efforts déployés depuis plusieurs mois pour satisfaire aux demandes des autorités judiciaires françaises, dans le strict respect du droit suisse", écrit-elle.

La banque souligne que la procédure concerne un petit nombre de clients et qu'elle s'inscrit "dans le contexte des divergences entre la France et la Suisse concernant la responsabilité des banques suisses au regard de la conformité de la situation fiscale de leur clientèle française."

Pierre Condamin-Gerbier avait annoncé lors d'une audition devant des parlementaires français avoir communiqué à la justice française une liste de responsables politiques français détenant un compte en Suisse.

Il s'était toutefois rétracté par la voix de son avocat après avoir été un temps incarcéré en Suisse pour avoir fait des révélations sur la banque à laquelle Jérôme Cahuzac avait confié la gestion de son compte caché à l'étranger.

La banque Reyl avait en effet déposé plainte contre Pierre Condamin-Gerbier pour "vol, falsification de documents et violation du secret professionnel et commercial".

Fin octobre, Dominique Reyl, le fondateur de la banque, avait lui aussi été mis en examen à Paris pour blanchiment de fraude fiscale, mais dans le cadre de l'affaire de l'ancien ministre du Budget.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS