Le 737 MAX ne revolera pas avant mi-2020 selon Boeing... qui espère reprendre sa production d'ici là

[ACTUALISE] La remise en service du 737 MAX est à nouveau repoussée. Le 21 janvier, Boeing a indiqué qu'il n'attendait pas un retour dans les airs avant mi-2020. Avant d'indiquer le lendemain espérer relancer sa production avant juin...

Partager
Le 737 MAX ne revolera pas avant mi-2020 selon Boeing... qui espère reprendre sa production d'ici là
Le 737 MAX est interdit de vol depuis mars 2019, après son implication dans deux crashes qui ont provoqué la mort de 346 personnes. /Photo prise le 16 décembre 2019/REUTERS/Lindsey Wasson

Boeing a rarement dévoilé son calendrier pour la remise en service du 737 MAX. Mardi 21 janvier, le constructeur aéronautique a indiqué quels étaient ses nouveaux objectifs. Le 737 MAX est interdit de vol depuis mars 2019, après son implication dans deux crashes qui ont provoqué la mort de 346 personnes.

La remise en service du 737 MAX à nouveau retardée

Dans un court communiqué, Boeing fait savoir qu'il n'espère pas obtenir l'autorisation de faire revoler le 737 MAX avant mi-2020, un délai revu à la hausse par rapport à l'estimation que le constructeur retenait jusque-là. L'avionneur, qui dit en avoir informé les compagnies aériennes et ses fournisseurs, promet de donner plus de précisions à l'occasion de la présentation de ses résultats trimestriels, la semaine du 27 janvier.

Le 22 janvier, son nouveau PDG David Calhoun a néanmoins indiqué espérer relancer la production de l'appareil à Seattle, interrompue depuis le 1er janvier, d'ici là. "Nous allons reprendre lentement et de façon régulière notre production quelques mois avant" la remise en service du MAX à la mi-2020", a-t-il dit, précisant que les sous-traitants - tels Spirit AeroSystems ou le français Safran - seraient avertis avant.

A LIRE AUSSI

Et si Safran sortait de la crise du Boeing 737 MAX par le haut?

Depuis mars 2019, Boeing revoit le système de pilotage de son appareil afin de supprimer les défaillances soupçonnées d'être à l'origine de deux catastrophes aériennes survenues à cinq mois d'intervalle. Le titre Boeing a chuté de plus de 5 % après la publication de cette annonce, avant de ramener ultérieurement ses pertes à moins de 4 %.

Boeing veut emprunter pour faire face aux coûts

"La remise en service du MAX en toute sécurité est notre première priorité et nous sommes confiants dans le fait que ce jour viendra", peut-on lire dans ce communiqué. "Nous reconnaissons et regrettons les difficultés persistantes que l'immobilisation du 737 MAX a représenté pour nos clients, les autorités de régulation, nos fournisseurs et les passagers", est-il également écrit.

Le régulateur aérien américain (FAA) a fait savoir dans un communiqué distinct qu'aucun calendrier n'était pour l'heure défini. Le constructeur aéronautique discute par ailleurs avec des banques en vue d'un emprunt d'au moins 10 milliards de dollars (9,0 milliards d'euros) pour faire face à la hausse de ses coûts liée à l'immobilisation de l'appareil, a-t-on appris de source proche du dossier.

Avec Reuters (David Shepardson à Washington, Tracy Rucinski à Chicago, version française Simon Carraud)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Aéro et Défense

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 04/07/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - ACM HABITAT

Concours européen de maîtrise d'oeuvre pour l'opération de 48 logements environ ZAC Roques-Fraisse

DATE DE REPONSE 09/01/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS