Le 737 MAX de Boeing restera cloué au sol au moins jusqu'en août

Le 737 MAX, le très gros porteur de Boeing devrait rester cloué au sol au moins jusqu'en août, l'avionneur américain rencontrant toujours des difficultés pour résoudre des problèmes informatiques, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Le 737 MAX de Boeing restera cloué au sol au moins jusqu'en août
Le 737MAX, le très gros porteur de Boeing devrait rester cloué au sol au moins jusqu'en août, l'avionneur américain rencontrant toujours des difficultés pour résoudre des problèmes informatiques, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Willy Kurniawan

Le 737 MAX de Boeing ne revolera pas de sitôt. L'appareil est interdit de vol depuis mars 2019 et deux catastrophes aériennes meurtrières. Sa production est à l'arrêt depuis le 1er janvier 2020. Des nombreuses commandes ont été annulées.

Son retour en vol n'interviendrait pas avant l'été, voire l'automne 2020, selon des sources concordantes. Le confinement mondial lié au Covid-19 ne facilite pas la tache de l'avionneur américain, qui bute toujours sur des problèmes liés au logiciel de bord de l'appareil.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Officiellement, avant la crise du Covid-10, Boeing disait vouloir remettre l'appareil en service en juin 2020. Le 7 avril, l'entreprise déclarait qu'elle allait effectuer deux nouvelles mises à jour du logiciel du 737 MAX dans l'optique d'obtenir la certification de l'avion en vue de sa remise en service.

La crise du 737 MAX a déjà coûté 18,4 milliards de dollars (16,7 milliards d’euros) à Boeing. Frappé de plein fouet par la crise économique mondiale, l'avionneur va-t-il jeter l'éponge et débrancher le programme, pour mieux se recentrer ? Ce n'est pas impossible.

Avec Reuters (David Shepardson; version française Nicolas Delame)

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS