Le 4e trimestre de Statoil affecté par une charge de dépréciation

OSLO (Reuters) - La compagnie pétrolière norvégienne Statoil a publié mardi des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, affectés par une charge de dépréciation de 2,3 milliards de dollars (2,15 milliards d'euros).

Statoil, qui a réduit ses prévisions de cours de pétrole sur le long terme, a publié une perte nette d'exploitation de 1,9 milliard d'euros au quatrième trimestre, à comparer à un bénéfice de 152 millions de dollars sur la même période de 2015. Les économistes tablaient sur un résultat de 2,1 milliards de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

"Le bénéfice est affecté par une charge nette de dépréciation de 2,3 milliards de dollars principalement due à la réduction des prévisions de prix du pétrole sur le long terme", déclare le groupe dans un communiqué.

Le bénéfice d'exploitation ajusté au quatrième trimestre a reculé à 1,66 milliard de dollars, contre 1,78 milliard de dollars un an plus tôt, en dessous des anticipations des analystes qui tablaient en moyenne sur une hausse à 2,27 milliards de dollars.

"Notre bénéfice est grevé par le résultat négatif de nos activités internationales en raison d'une augmentation des dépenses d'exploration, d'importantes opérations de maintenance et de charges de dépréciation", ajoute Statoil.

Le groupe maintient sa politique de dividende et indique qu'il pourrait procéder à un rachat d'actions, opération qu'il soumettra à ses actionnaires.

Statoil maintient pour 2017 le même budget de dépenses d'investissement qu'il avait prévu en 2016. En octobre dernier, il a expliqué que ses dépenses d'investissement 2016 seraient limitées à 11 milliards de dollars contre 12 milliards prévu auparavant, et ses dépenses d'exploration à 1,5 milliard contre 1,8 milliard.

Au final, il n'aura investi que 10 milliards de dollars l'année dernière.

La compagnie, qui a déjà réduit ses coûts de 3,2 milliards de dollars, a précisé vouloir réaliser un milliard de dollars d'économies supplémentaires en 2017.

Le titre perdait plus de 1,2% à 154,6 couronnes norvégiennes vers 9h00 GMT à la Bourse d'Oslo.

L'action a gagné 31% en 2016, battant le sous-indice des valeurs pétrolières du Stoxx 600 qui a affiché un gain de 24% sur la même période.

(Gwladys Fouche, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

13 - Aix-en-Provence

Rénovation du bâtiment administratif loué par la Fédération Agirc-Arrco

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS