Le 25/10/04 - Le secteur public se redresse

Partager


Le secteur public se redresse. Les entreprises contrôlées majoritairement par l'Etat ont présenté des comptes semestriels en progression de 30 %, relève Les Echos. Les 14 groupes publics ont enregistré ensemble 5,6 milliards d'euros de bénéfices nets, ce qui représente environ 5 % de leur résultat net. Seuls Charbonnages de France et Réseau Ferré de France sont encore dans le rouge, mais ils ont néanmoins réduit leur perte. Ces bonnes performances s'expliqueraient par deux facteurs: d'une part un environnement économique plus favorable, augmentation de la consommation des ménages et reprise des investissements, d'autre part des efforts de réduction des coûts et de meilleure gestion.

Le cumul emploi retraite restera limité. Le décret d'application de la loi Fillon est paru au Journal Officiel. Il n'assouplit que partiellement le dispositif de cumul emploi-retraite, alors que le rapport Camdessus présenté cette semaine au Premier ministre, prônait de l'autoriser sans restrictions. Le cumul de la pension et du revenu d'activité ne pourra pas dépasser le montant du dernier salaire, remarque Les Echos. Pour autant, le nouveau dispositif applicable au premier janvier 2005, fait apparaître une innovation. Il sera désormais possible de toucher sa retraite tout en travaillant chez son ancien employeur, a condition de respecter un délai de six mois.

Le gouvernement veut relancer les exportations. Les entreprises françaises sont à la traîne, malgré l'essor du commerce mondial. L'Allemagne a exporté sur les douze derniers mois pour 700 milliards d'euros, soit le double de l'Hexagone. Les quatre ministres mobilisés lors de la nouvelle édition de la Conférence de l'exportation, devraient annoncer une série de mesures pour freiner le déclin. Ils comptent notamment sur le crédit d'impôts et le contrat de travail spécifique à l'export, ainsi que sur le regroupement d'entreprises comme en Italie. François Loos, ministre délégué au Commerce extérieur, s'exprime dans un entretien à La Tribune.

Danone résiste dans une ambiance morose. Le groupe d'agroalimentaire annonce une croissance organique de ses ventes de 5,5 % au troisième trimestre, grâce notamment à sa forte internationalisation, avec 75 % de son chiffre hors de france. " Baisser les prix ne suffira pourtant pas à relancer la consommation " affirme à La Tribune Frank Riboud, le PDG de Danone. Il relativise l'importance nouvelle du Hard discount et explique la stratégie de son groupe, tout en confirmant ses prévisions d'une progression autour de 7 % pour l'année.

Coca-Cola trébuche. Après l'avertissement sur ses résultats le mois dernier, le géant d'Atlanta a annoncé une chute de son bénéfice net de 24 % sur le dernier trimestre, à 935 millions de dollars, son plus fort recul depuis deux ans, rapporte Les Echos. Le chiffre d'affaires est également en retrait sur ce trimestre. Les volumes vendus n'ont progressé que de 1 %, alors les estimations avant l'été tablaient sur 5 %. Ils ont même reculé de 3 % en Amérique du Nord et en Europe, voire de 16 % en Allemagne après l'introduction des consignes sur les cannettes. Neville Isdell, le PDG du groupe de boisson a déclaré qu'il faudrait deux ans pour remettre le groupe d'aplomb.

Glenmorangie va devoir être plus rentable. L'issue de l'OPA amicale du groupe de luxe sur la distillerie écossaise ne semble faire de doutes pour personne. Moët Hennessy, la filiale vins et spiritueux de LVMH, détient déjà des promesses sur plus de 61 % des droits de votes, indique Les Echos. Malgré le prix un peu élevé de 432 millions d'euros, les analystes s'accordent à considérer l'offre comme une bonne initiative. Pour autant, la marge opérationnelle du fabricant de Whisky n'est que de 17 %, assez loin de la rentabilité de Moët Hennessy, plus de 37 % en 2003. LVMH compte mondialiser la marque, encore trop centrée sur le marché outre-Manche, et reprendre la distribution aux Etats-unis et en Europe.

Didier RAGU

A demain !

0 Commentaire

Le 25/10/04 - Le secteur public se redresse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS