Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Le 20/07/05 - Bourse, Danone anime le marché. HP et IBM vont tailler dans leurs effectifs. On ne trouvera plus rien à la Samaritaine. Une électricité moins chère pour les industriels...

, , , ,

Publié le

Les entreprises citées


Bourse, Danone anime le marché. La place de Paris a dépassé le seuil de 4.400 points, son plus haut depuis trois ans, en terminant la séance sur une hausse de 1,39 %. C'est le titre Danone qui a poussé le CAC 40 en s'envolant de plus de 10 % hier, rapportent vos quotidiens. L'action du géant de l'agroalimentaire a flambé suite à des rumeurs d'OPA de la part de l'Américain Pepsico. Ce dernier a rapidement démentis ces rumeurs et affirme ne pas être rentrer dans le capital du groupe dirigé par Franck Riboud, comme il l'avait déjà assuré le 6 juillet. L'Américain a tout de même admis auprès du Financial Times avoir mandaté des établissements comme Morgan Stanley ou UBS pour étudier le dossier. Pour autant, la spéculation s'est surtout développée autour des réactions d'un certain nombre de personnalités de gauche et de syndicalistes qui sont montées au créneau contre un raid éventuel sur le groupe français. Le gouvernement n'a pour le moment fait aucun commentaire.

HP et IBM vont tailler dans leurs effectifs. Les deux géants de l'informatique ont annoncé hier qu'ils allaient supprimer chacun 14.500 emplois. Après un mauvais début d'année, Big Blue a pourtant commencé à recueillir les fruits de la vente de sa division PC au chinois Lenovo et de son plan de restructuration lancé début mai. A part la division financement, toutes les activités sont en croissance avec une hausse des revenus de 6 % à base comparable, remarque Les Echos. IBM compte néanmoins supprimer encore 6.500 postes en plus des 8.000 déjà actés. Mark Hurd, le successeur de Carly Fiorina, à la tête de HP depuis début avril, estime pour sa part la structure de coûts insatisfaisante, relévent La Tribune et le Wall Street Journal, et veut réorganiser le groupe en trois grandes divisions autonomes, informatique professionnelle, impression et systèmes personnels. La structure grands comptes au niveau mondial sera dissoute. Le groupe va tailler principalement dans ses équipes de support, il compte économiser 1,6 milliard de dollars en année pleine en s'allégeant de 14.500 postes.

On ne trouvera plus rien à la Samaritaine. Le verdict tant redouté est tombé pour le groupe de grands magasins du Pont Neuf fermé depuis un peu plus d'un mois pour des raisons de sécurité insuffisante. Selon La Tribune et Les Echos, la direction a annoncé hier sa décision de fermer totalement pour une période de cinq à six ans afin de rénover totalement le site, notamment le magasin principal du front de Seine avec son dôme Art Déco. Les salariés et les syndicats espéraient pourtant une réhabilitation par tranche, avec des fermetures partielles, afin de pouvoir continuer l'activité. Vendredi prochain, un comité d'entreprise doit fixer le sort des 1.350 personnes, 750 salariés Samaritaine et 600 démonstrateurs. La direction de la filiale du groupe de luxe LVMH a réaffirmé son engagement de trouver des solutions pour qu'il n'y ait aucun licenciement.

Une électricité moins chère pour les industriels. " Les industriels financeront la production d'électricité  pour avoir de meilleurs prix ", déclare François Loos le ministre délégué à l'Industrie, dans un entretien à La Tribune. Le groupe de travail constitué entre les producteurs et des entreprises grosses utilisatrices d'électricité doit rendre ses conclusions aujourd'hui. La principale proposition qui s'en dégagerait serait la création d'un consortium rassemblant des consommateurs électro-intensifs qui investiraient dans des moyens de production par l'intermédiaire d'appels d'offres. Des PME-PMI pourront également participer en se regroupant. Grâce à ce montage financier les gros consommateurs pourraient bénéficier d'un prix concurrentiel, le volume d'électricité concerné devrait être de l'ordre de 20 térawattheures.

France Télécom est bien intéressé par Amena. Après l'avoir longtemps nié, l'opérateur français a admis étudier le dossier du groupe espagnol, indique Les Echos. Amena est le troisième opérateur mobile ibérique avec près de 8,5 millions de clients, soit 22 % du marché local. L'acquisition serait importante, l'opération est évaluée à 9 milliards d'euros, France Télécom étant déjà présent dans le fixe et l'accès internet en Espagne, elle lui permettrait de développer sa stratégie d'opérateur intégré. Pour autant, la partie est loin d'être jouée car des fonds américains ont déjà déposé deux offres, portant sur la totalité ou combinant des offres distinctes sur le mobile et sur le fixe. Les spécialistes jugent la valorisation d'Amena plutôt élevée.

Un nouveau grand dans la bière. Le brasseur anglo-sud-africain SABMiller a signé un accord pour l'acquisition de Bavaria, le numéro deux de la bière en Amérique latine. Le nouvel ensemble va s'imposer comme numéro deux mondial, notent Les Echos et La Tribune, tant au niveau volume avec 175 millions d'hectolitres - Inbev est numéro un avec plus de 200 millions - qu'en valeur avec un chiffre d'affaires estimé de 12,5 milliards de dollars, contre 14,9 milliards pour Anheuser-Bush. SABMiller prend le contrôle du colombien pour 6,5 milliards d'euros en acquérant près de 72 % de Bavaria, y compris 4 milliards de dollars environ sous formes des reprises de dettes et de rachat des minoritaires. Le brasseur va pouvoir booster sa croissance sur des marchés plus porteurs pour compenser la faiblesse des ventes sur le vieux continent.

Didier RAGU

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle